L'uniforme

Les ingénieurs de l'armement (IA) sont des officiers militaires et ont un uniforme dérivé de celui des officiers de la Marine Nationale. Les grades équivalents aux grades d'IA sont les suivants :

  • IA (échelon 1) : sous-lieutenant / enseigne de vaisseau de 2nde classe
  • IA (échelon 2 et 3) : lieutenant / enseigne de vaisseau de 1ère classe
  • IA (échelon 4 et suivants) : capitaine / lieutenant de vaisseau
  • Ingénieur principal de l'armement (IPA) : commandant / capitaine de corvette
  • Ingénieur en chef de l'armement (ICA) (échelon 1) : lieutenant-colonel / capitaine de frégate
  • ICA (échelon 2 et suivants) : colonel / capitaine de vaisseau
  • Ingénieur général de l'armement (IGA) de deuxième classe : général de brigade / contre-amiral
  • IGA de première classe : général de division / vice-amiral
  • IGA hors-classe : général de corps d'armée / vice-amiral d'escadre
  • IGA de classe exceptionnelle : général d'armée / amiral

Une "commission de la tenue des officiers des corps de l’armement de la direction générale de l’armement" peut faire évoluer la tenue. Les attributions, la composition et le fonctionnement de la commission sont fixés par l’instruction n°225652/DEF/DGA/DRH/D. (Ce texte n'apparait plus sur le web).
 
(cette dernière a remplacé l'instruction RH n°20 de DGA/DRH/SDD/GCC du 22 décembre 2004.)
On y trouve notamment la composition et la liste des différentes tenues.
 
Règlement commun à toutes les armes (en particulier concernant la dotation)
Décret n° 2011-1600 du 21 novembre 2011 (version consolidée au 13 mai 2013) relatif au régime d'habillement du personnel militaire des armées, des services et directions du ministère de la défense et de certaines formations spécialisées de la gendarmerie nationale.
 
Financement des frais d'uniforme
L'arrêté du 23 décembre 2011 concernant le décret n°2011-1600 du 21 novembre 2011, valable à compter du 1er janvier 2012, redéfinit les modalités de droit de tirage. Dorénavant, chaque militaire se voit allouer semestriellement un certain nombre de points qu'il peut utiliser pour renouveler des éléments du paquetage ou faire effectuer des retouches et ajustages (y compris galonnage, écussonnage, montage des décorations ...). Les points inutilisés sont cumulables dans une limite ne pouvant dépasser 3 ans. Il est toujours possible d'acheter des effets supplémentaires à ses frais, dans une certaine limite fixée par instruction.

Les uniformes doivent être réalisés par des maîtres tailleurs. Attention à bien demander les boutons Armement, y compris sur la casquette.
 

Les magasins d’habillement à Paris fermeront au deuxième semestre 2015 et l’activité des maitres ouvriers cessera à la fin de l’année. La filière Habillement du SCA a travaillé sur le développement, à titre expérimental, d’un modèle innovant de réalisation des prestations d’habillement au bénéfice des personnels militaires affectés à Paris.

Dès la rentrée 2015 le SCA mettra à la disposition des militaires affectés à Paris les services suivants :

  • un réseau de trois comptoirs à Balard, l’Ecole militaire et Vincennes ouverts de 08h00 à 17h00, sans interruption, où l’on peut commander et essayer de l’habillement, faire réaliser des retouches, prendre livraison de ses commandes effectuées sur https://silosca.intradef.gouv.fr/plog/jsp/evpccat/index.do (depuis un poste intradef) ;
  • un service de livraison 7J/7- 24h/24 via des distributeurs automatiques de colis (DAC), identiques à ceux que l’on trouve désormais dans de nombreuses enseignes de la grande distribution. Implantés à l’Ecole militaire et à l’HIA de Percy, ces DAC  permettent de récupérer sa commande à toute heure grâce à un code transmis avec le mail ou le SMS indiquant la disponibilité du colis ;
  • un service de livraison au bureau entre 09h00 et 17h00 pour le personnel travaillant à Balard ;
  • un service de commande en ligne via intradef (COMHABI) ou internet (habillement-paris@intradef.gouv.fr)

Si ce modèle s’avère pertinent, il pourrait être progressivement étendu aux zones à forte densité géographique de militaires.

 Les maîtres tailleurs de la Marine de Brest, Toulon, Cherbourg et Lorient peuvent aussi fabriquer ces uniformes.
 
Commentaires sur la déclinaison des textes
Les textes décline du code de la défense (article D4137-2) :