Les Historiens de l'armement

LE CHARME

Le Comité pour l'Histoire de l'Armement (CHARME) et le Département d'Histoire de l'Armement du Centre des hautes études de l'armement (CHEAr/DHAr) relèvent de la Délégation Générale pour l'Armement. Ils publient les travaux effectués sous leurs auspices, ainsi que ceux des comités pour l'histoire de l'armement terrestre et aéronautique.

Hormis les actes de colloques publiés dans le commerce, ces publications à tirage limité peuvent être commandées gratuitement, ou téléchargées sur le site du CHEAr, qui présente l'ensemble des activités et des services du Département d'Histoire de l'Armement :

Pour toute information : Jean-Pierre Moreau, IGA

Actualité des services historiques :

Les dernières rencontres du COMAERO feront prochainement l'objet de parution d'ouvrages (en cours de rédaction), le COMHART a fait paraitre 3 ouvrages récemment.
2 colloques sont en copréparation pour le 2e semestre ainsi qu'une exposition au musée de la marine. Nous vous tiendrons au courant dès l'annonce officielle.

Les travaux d'HISTOIRE de Bernard LUTIN


LIVRES
1. Une forge nationale, pour quoi faire ?    Les forges de La Chaussade à Guérigny (Nièvre), 1840-1885, dactylographié, 2 vol., 955 pages et 26 planches hors texte ; mémoire de maîtrise déposé à la B.N.F. en décembre 1990. Autoédition.
2. Essai sur les progrès des blindages (1871-1890), dactylographié, 60 p. ; déposé en octobre 1991. Extrait du précédent.
3. La marine de Colbert. Études d'organisation, 288 pages, Paris, Economica, 2003.
4. 1814-1817 ou L'épuration dans la Marine, 398 pages, Paris, l'Harmattan, 2005. Version remaniée du mémoire de D.E.A. de 1992, qui a également été déposé.
5. Une autre Marine (1756-1789). Réforme d'une institution, dactylographié, 2 vol., 1 005 p., thèse de doctorat de l'E.H.E.S.S. soutenue en juin 2005 et relue ; déposé en juin 2010. Auto-édition.
6. Marine militaire et comptabilité : une incompatibilité ?      Contribution à l'histoire des finances de l?État français, 339 pages, 2007, 2e éd., 351 pages, 2010. Autoédition.
7. Les arsenaux de la Marine par les textes (1631-1791), dactylographié, 560 pages, 2010. Autoédition.
8. Dictionnaire historique de la comptabilité publique, dir. Marie-Laure Legay, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010. Ouvrage en collaboration, période 1500-1850, France et autres États d'Europe.
9. La politique industrielle de la Délégation Générale pour l'Armement. Vingt ans de discours (1970-1989), dactylographié, 164 pages, 2013. Autoédition.
10. Liste générale des élèves et des ingénieurs du corps des ingénieurs-constructeurs de la Marine puis des ingénieurs du Génie maritime (1765-1967), suivie de la liste du corps des ingénieurs de l'Artillerie navale (1909-1940), dactylographié, 234 pages, 2013. Autoédition.
11. Auguste Perret : un architecte classique et un constructeur moderne en trois personnes, dactylographié et illustré, 220 pages, 2014. Autoédition. Une version complétée attend son éditeur.
12. La Délégation générale pour l'armement (D.G.A.) : politique industrielle et autres problèmes, dactylographié, 270 pages, 2015. Autoédition ; version complétée du n° 9.

EDITION DE TEXTES
1. Mémoires du baron Tupinier (1779-1850), directeur des Ports et Arsenaux, Paris, Desjonquères, 1994 ; texte établi et annoté par Bernard Lutun, préface d'Étienne Taillemite.

ARTICLES PUBLIES
1. « Le titre d'ingénieur », Revue de la S.A.G.M. et de l'A.S.I.T.A.- Techniques avancées, Paris, n°2, septembre 1987, p. 15 à 28 (I.S.S.N. 0768-8679). J'ai été le rédacteur en chef de ce trimestriel, de sa création en 1986 à 1994 (28 numéros sur les 80 numéros parus).
2. « Statistiques du concours commun Mines-Ponts (1970-1988) », même revue, n°11, décembre 1989, p. 54 à 62.
3. « La modernisation du corroyage [à Guérigny, 1836-1845] », Le Marteau-Pilon, histoire de la métallurgie nivernaise, édité par les amis du Vieux-Guérigny, tome II, Guérigny, 1990, p. 69 à 97.
4. « Le cadre réglementaire des marchés de la Marine (1850-1885) », Marchés publics, la revue de l'achat public, Paris, n°259, juillet-août 1991, p. 56 à 65.
5. « Le dictionnaire de marine de l'Encyclopédie méthodique », Techniques avancées, n°17, juin 1991, p. 40 à 45 (I.S.S.N. 1161-3793).
6. « La Marine et l'industrie nationale [la question de l'École d'application du Génie maritime en 1854] », Techniques avancées, n°18, septembre 1991, p. 52 à 59.
7. « Un ingénieur français et les corsaires anglais en 1798 », Techniques avancées, n°20, mars 1992, p. 49 à 51.
8. « Reconnaissez-vous ! [liste des 269 élèves ou sous-ingénieurs-constructeurs, puis ingénieurs du Génie maritime recrutés dans le corps, de 1765 à 1827] », Techniques avancées, n°21, juin 1992, p. 20 à 31.
9. « 1814-1817 ou L'épuration dans la Marine », Revue historique, Paris, n°583, juillet-septembre 1992, p. 61 à 86. Version abrégée, « L'épuration dans la Marine (1814-1817) », Revue historique des armées, n°1/1993, p. 105 à 114.
10 Du fer à l'acier : petite excursion du côté de l'industrie nationale (1867-1878) » ; Marins et Océans, n°III, revue de la Commission française d'histoire maritime, éd. Economica, Paris, novembre 1992, p. 151 à 178.
11 « À propos des frères Courau, constructeurs de navires à Bordeaux (1787-1868) », Techniques avancées, n°23, décembre 1992, p. 41 à 49.
12 « Petite histoire de l'Ecole de Paris (1740-1801) », Techniques avancées, n°24, mars 1993, p. 40 à 46.
13 « La survie d'une institution de l'Ancien Régime ou L'invention de l'École polytechnique (1789-1801) », Revue historique, n°586, avril-juin 1993, p. 383 à 420.
14 « La marine militaire et l'industrie nationale. Techniques et archives, hommes et musées, deux exemples », Muséologie technique, journées d'études du C.N.A.M. 1992-1993, Paris, p. 19 à 36 (I.S.B.N. 2-908207-27-3).
15 « L'éducation d'un romancier de la science, Jules Verne (1828-1905), vue par lui-même ; le duel du canon et de la cuirasse, vu par Jules Verne en 1865 et au travers des archives centrales de la Marine (1854-1890), du côté de la cuirasse », Techniques avancées, n°25, sept. 1993, p. 40 à 48 et n°26, déc. 1993, p. 27 à 36.
16 « Les clauses navales des traités de 1814-1815 et l'équilibre européen », Aspects du désarmement naval, ouvrage collectif, éd. Economica, 1994, p. 29 à 83.
17 « Les comptes fantastiques de la Marine (1844-1889) », Études et documents, publié par le Comité pour l'histoire économique et financière de la France, Paris, t.VI, 1994, p. 309 à 327.
18 « Le plan d'Estaing de 1763 ou L'impossible réforme de la Marine », Revue historique, n°591, juillet-septembre 1994, p. 3 à 29.
19 « Une école pour les constructeurs des vaisseaux du roi de France (1740-1765) », Revue maritime, Paris, n°435, 3° trimestre 1994, p. 106 à 134.
20 « Des écoles de marine et principalement des écoles d'hydrographie (1629-1789) », Sciences et techniques en perspective, vol. 34, 1995, p. 3 à 30 (I.S.S.N. 0294-0264).
21 « Les constructions navales françaises jusqu'en 1791, ou de quelques problèmes récurrents » ; L'Armement, revue de la Délégation générale pour l'armement, Paris, n°54, octobre 1996, p. 147 à 151 (I.S.S.N. 0243-6019).
22 « Le Génie maritime et la Restauration (1814-1817) », Techniques avancées, n° 47, mars 1999, p. 9 à 13 ; n° 49, octobre 1999, p. 12 à 16 ; n°51, mars 2000, p. 9 à 15 ; n°55, mars 2001, p. 12 à 19. Extraits du mémoire de D.E.A.
23 « Les approvisionnements de la Marine (1661-1761), Revue administrative, Paris, n° 326, mars-avril 2002, p. 179 à 196, et n° 327, mai-juin 2002, p. 292 à 311.
24 « Avant l'E.N.S.T.A., Sup-Aéro : aspects de l'École de l'aéronautique avant son déménagement à Toulouse (1965-1969) », Techniques avancées, n° 74, mars 2006, p. 18 à 22 et n° 76, octobre 2006, p. 9 à 14.
25 « Les progrès des ingénieurs-constructeurs de la Marine (1765-1786) », Techniques avancées, n° 76, p. 15 à 21 et 78, p. 5 à 9.
26 « Marine et comptabilité au XIXe siècle : une incompatibilité ? », exposé présenté le 17 janvier 2006 au groupe de travail du Comité pour l'histoire économique et financière de la France (C.H.E.F.F.) ; a paru dans L'invention de la gestion des finances publiques. Élaborations et pratiques du droit budgétaire et comptable au XIXe siècle (1815-1914), ouvrage collectif, Paris, C.H.E.F.F., 2010, p. 453 à 488.
27 « La vente des forges de La Chaussade au Roi (1781). Les raisons du vendeur et celles de l'acheteur », communication au colloque Babaud de La Chaussade les 20 et 21 octobre 2006 à Guérigny (Nièvre) ; a paru dans les actes du colloque, Guérigny, 2007.
28 « Note sur les retraites de la Marine sous l'Ancien Régime », Revue administrative, n° 358, juillet 2007, p. 415 à 427.
29 « Les déménagements de l'École d'application du génie maritime », Techniques avancées, n° 79, décembre 2007, p. 31 à 34.
30 « La querelle de l'école navale du Havre (1773-1775) », Mélanges de la maison Saint-Exupéry (Lille), n° 4, 2008, p. 237 à 268. Extrait de la thèse.
31 « L'université et les grandes écoles autrefois », Techniques avancées, n° 80, octobre 2008, p. 14 à 24.
32 « Propriété, exploitation et surveillance de la gestion des établissements industriels travaillant pour l'État : les forges de La Chaussade (Guérigny) à l'époque de leur rachat (1769-1793) », Le marteau-pilon, tome XXI, Guérigny, 2009, p. 21 à 45. Un supplément de 5 pages sur le Domaine n'a pas été publié.
33 « Retour à Sarzeau. La colonie Stella Marcq (1955-1967) », Notre Vieux Collège, n° 172, juin 2009, p. 68-69 (IS.S.N. 0295-8767).
34 « Note relative aux prix et aux coûts dans les marchés publics », Revue administrative, n° 380, mars-avril 2011, p. 160 à 166.
35 « Des nécessités de la guerre : réquisition et mobilisation industrielle », Bulletin de la Confédération amicale des ingénieurs de l'armement (I.S.S.N. 2265-3066), n° 98, juin 2012, p. 69 à 70.
36 « Bernard Lutun (promo 72), être ingénieur et historien », Notre vieux collège (I.S.S.N. 0295-8767), n° 180, juin 2013, p. 74. Visible sur internet, à mon nom.
37 Articles ordonnance de paiement, ordonnancement, ordonnances du Roi et ordonnateur, visibles sur le site internet de l'éditeur l'Harmattan, au nom de l'auteur. Idem.


ARTICLES INÉDITS
1. « Guérigny et les câbles-chaînes (1822-1898) ».
2. « Les débuts de la fabrication des blindages en France (1854-1870) ». Forme un ensemble avec le n° 2 des livres et le n° 10 des articles publiés.
3. « La Marine et les conseils (1788-1824) ».
4. « Aspects du statut des officiers de l'Armée à la fin de l'Ancien Régime ». Inséré dans le livre n° 5.
5. « Destin des anciens établissements constructeurs de l'Artillerie (1957-1990) ». Inséré dans les livres n° 6 et 7.
6. « Le destin des groupes textiles Boussac et Agache-Willot : un épisode de la désindustrialisation de la France ». Deux versions de 204 000 et 95 000 signes respectivement.
7. « De l'artisanat à l'application de la science : les constructeurs de la Marine jusqu'en 1800 », communication au Musée de la marine