Retour au numéro
Vue 84 fois
01 octobre 2018

UNE PÉRIODE D’OUVERTURE PROFITABLE POUR TOUS

Depuis longtemps, on souhaitait ouvrir davantage le corps de l’armement à d’autres horizons. C’est chose faite en 2018 avec la mise en oeuvre d’une « période d’ouverture » pour les jeunes IA. Par instruction ministérielle, nos jeunes camarades sont désormais invités à rechercher au cours de leur premier tiers de carrière une mobilité de deux ans hors DGA. Et la mesure suscite de l’enthousiasme…


 Dès mars 2014, le Ministre de la Défense avait souhaité lors d’une réunion du Conseil Général de l’Armement que l’on identifie les modalités d’une mise en oeuvre d’une « mobilité obligatoire » pour développer l’acquisition de compétences critiques par les ingénieurs de l’armement en première partie de carrière. Après de nombreux débats, cette mesure a enfin trouvé son cadre dans un dispositif dit de « période d’ouverture » encourageant les IA à effectuer en début de carrière une affectation de deux ans hors de la DGA. Une instruction ministérielle en fixe les modalités et une dizaine de jeunes camarades se sont inscrits dans ce mouvement ces derniers mois.

La mobilité statutaire est une chose connue, inscrite dans certains statuts comme celui des administrateurs civils : on ne peut accéder au grade d’administrateur hors classe qu’après avoir servi dans un autre ministère autre que celui d’origine. Cependant, les corps de hauts fonctionnaires ne sont pas tous comparables ne serait-ce que par la différence entre un corps « institution » rattaché à un ministère et un corps « diaspora ». Pour Le corps de l’armement, le rattachement au ministère des Armées reste fondamental, la fusion des anciens corps ayant nourri la jeune DMA-DGA en vue de créer la Dissuasion. Le temps passant, la nécessité s’est faite de favoriser un rayonnement des IA vers les autres administrations, qu’elles soient en lien avec des questions de défense ou simplement gestionnaires de grands projets. Il a aussi existé un rayonnement vers l’industrie de défense, mais autant pour la constituer que pour en profiter ! Ainsi, dès la fin des années 1980, on créait la mission Rayonnement, devenue plus tard la section carrières du CGARM. A ce jour, sur 1700 IA en âge de travailler, 550 sont à la DGA, 350 hors DGA, et 800 ont quitté le corps.

Le rayonnement intervient à tous les âges, mais plus spécialement après un nombre statutaire d’années de service (15 ans, 27 ans), lorsqu’on s’oriente vers une deuxième voire une troisième carrière. Pour le premier tiers de carrière, depuis une dizaine d’années, sur une promotion moyenne de vingt-cinq IA toutes origines confondues, neuf effectuent une mobilité : trois en premier poste, selon un dispositif très apprécié de première affectation temporaire dans l’industrie (MBDA, Naval Group, EDF, SNECMA, Airbus, …) ou dans des organismes de défense (DRM, DGSE, SIAé, SSF, CEA, …) ; trois partent en 2e poste, en élargissant un peu la cible au Trésor ou APE, et trois en troisième poste, en y ajoutant l’international (OCCAR, OTAN), l’interministériel ou en préparant un virage professionnel.

Ce rayonnement jeune est particulièrement porteur, comme en témoigne le parcours de Stéphane Cueille, l’un des premiers à avoir eu une affectation de premier poste chez SNECMA (voir plus haut dans nos pages).

La « période d’ouverture » vise à étendre ce dispositif à la majorité, voire la totalité des IA. Tout le monde y est gagnant.

Dans quels organismes les jeunes IA aimeraient-ils faire leur période d’ouverture…

La DGA souhaite la favoriser dans la mesure où ses dimensions actuelles ne lui permettent plus de garantir la maîtrise de la quarantaine de technologies-clefs intervenant dans les grands systèmes de défense. Il s’agit aussi de permettre à ces jeunes ingénieurs d’accroître leur ouverture d’esprit – y-compris hors de la sphère défense – et de développer leur potentiel et leur employabilité dans la perspective de l’exercice de responsabilités importantes, notamment à la DGA. Et pour y inciter, la période d’ouverture sera considérée comme un préalable à la nomination sur un poste de responsabilité à la DGA.

• Les IA eux-mêmes, à qui il est offert une opportunité d’exercer durant deux ans le métier qu’ils ont toujours rêvé de faire, dans le respect de leur vocation dans le corps de l’armement. Ils peuvent y approfondir un domaine technique, être immergé dans une culture d’entreprise différente, vivre une expérience professionnelle tout en sachant qu’ils sont attendus au retour.

• Les organismes d’accueil, dont on aurait pu craindre une timidité devant une durée limitée et un coût significatif, mais qui en définitive se montrent très intéressés par une ressource rare et efficace, sans conflit d’intérêt ni d’ambition interne, à qui ils peuvent confier toute mission requérant une capacité de compréhension et de résolution de problématiques complexes à forte profondeur scientifique ou technique. De plus par les liens de long terme qu’ils nouent avec lui et la DGA, ils entrent dans une compréhension mutuelle et une efficacité – dans le respect strict des règles de déontologie – avec le monde de la défense.

Atelier relecture de CV et présentation de projet en « live »

Pour lancer la mesure, la DRH DGA et le CGARM ont animé une journée d’information le 17 mai 2018, à laquelle avaient été convoqués les 100 IA concernés, à savoir ceux n’ayant pas encore le grade d’ingénieur principal au 31/12/2016. Cela a été l’occasion de présenter le contexte, les objectifs, l’intérêt, et surtout ce qui était attendu de chacun. Un vote en ligne a permis de dessiner en direct qui étaient les employeurs les plus attractifs, vus de l’extérieur… Durant l’après-midi, le CGARM a animé un atelier de raffinement du projet de mobilité et de relecture de CV.

L’initiateur de cette période d’ouverture est le jeune lui-même, qui peut prospecter auprès d’une administration de l’Etat, un établissement public, une collectivité territoriale, une organisation internationale, une PME ou un grand groupe, une association, une mutuelle... Il doit faire valider son projet pour vérifier qu’il correspond bien aux objectifs du service de l’Etat, et se trouve placé en situation d’affectation temporaire, avec convention de remboursement par l’organisme d’accueil.

Le CGARM aura un rôle particulier pour l'aider à identifier son propre projet de mobilité, à établir son CV, à prendre des contacts vers les entreprises visées tout en prenant en compte la cohérence du parcours et les souhaits de la DGA.

La DGA assurera une expression de ses besoins en interne, notamment techniques, mettra sur pied la commission de validation des périodes d’ouverture, et, last but not least, suivra les IA à l’extérieur et anticipera le retour de mobilité en proposant un poste correspondant à l’expérience acquise au moins six mois à l’avance.

La mesure connaît d’ores et déjà un succès important. Alors qu’on avait pressenti une montée en puissance graduelle de l’ordre de 4 par an, déjà plus de 10 IA en plus du flux habituel se sont engagés vers une période d’ouverture dès cette année. On trouve du grand groupe avec Safran Tech ou Dassault, de la PME avec Sodern, des organismes comme l’ONERA ou l’ANSSI et même Google. La mesure a également recoupé l’initiative présidentielle d’ouverture des corps de hauts fonctionnaires vers des missions prioritaires dans les ministères, et un IA va être chargé de la politique muséale au ministère de la Culture ! Nous vous laissons voir qui dans le carnet pro…

Tout en restant profondément attachés au service de la nation, pour « rendre à l’Etat ce qu’ils ont reçu » selon les termes du sondage déjà cité, les jeunes ingénieurs de l’armement témoignent de leur envie d’effectuer des missions de haut niveau – et ayant du sens – correspondant à leur bagage technique et à leur capacités. La période d’ouverture qui leur est proposée constitue une opportunité exceptionnelle de découvrir d’autres environnements techniques ou humains au bénéfice de l’ensemble des parties, DGA, organismes, personnes, sans oublier les forces qui justifient l’existence de l’armement. Espérons que les premiers retours, dans deux ans, confirmeront le mot « ouverture » de ce dispositif au profit de la nation.

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.