Retour au numéro
Vue 95 fois
30 septembre 2019

IA TRENTENAIRES, RENCONTRE AVEC LE VICE PRÉSIDENT DU CGARM

 

Le mardi 2 juillet dans les salons de l’École militaire, une vingtaine de jeunes Ingénieurs de l’Armement de moins de 30 ans ont pu échanger avec le Vice-président du Conseil Général de l’Armement autour d’un dîner. Des sujets d’actualité ou d’opportunité ont été abordés, tels que la gestion des carrières et les affectations temporaires, la mission Thiriez sur la réforme de la haute fonction publique ou encore l’Europe de la défense. Une volonté des jeunes de s’impliquer davantage.


Un cadre prestigieux mais pas formel, des échanges libres avec une personnalité de haut niveau et un sentiment d’avoir quelque chose à apporter, voici comment l’on pourrait résumer ce premier événement « jeunes IA » initié par la promo IA 2015. Trois sujets ont été abordés avec Laurent Giovachini, VP du CGARM.

Sur le premier point, des ingénieurs tout juste revenus d’affectation temporaire ont témoigné d’une impression contradictoire entre la reconnaissance quotidienne par leurs collègues de leurs compétences acquises dans le secteur privé et sa valorisation lors des notations et avancements. On parle beaucoup d’irritants dans les transformations d’organisation et le tableau d’IPA aurait pu en devenir un... Il est compréhensible que des personnes moins connues ou dans des activités de recherche soient difficiles à évaluer avec leurs collègues, mais c’est plus surprenant pour les affectations temporaires au moment où la période d’ouverture devient obligatoire. Il s’agit sans doute d’un défaut de jeunesse du dispositif, qui devrait encore s’atténuer si comme prévu le CGARM s’implique davantage dans le suivi des affections hors DGA. Le VP a également rappelé sa conviction de l’utilité de ces mobilités, tant pour l’épanouissement des Ingénieurs de l’Armement, que pour le service de l’État.

La mission Thiriez fait suite à la volonté du gouvernement de transformer l’organisation de la fonction publique. Si elle est parfois présentée de façon simplifiée comme la « suppression de l’ÉNA », les grands Corps techniques entrent également dans son périmètre. Laurent Giovachini, en contact avec Frédéric Thiriez, s’est montré rassurant en expliquant que le reproche de la déconnexion d’avec le terrain fait aux fonctionnaires s’appliquait difficilement aux IA qui ont, pour la quasi-totalité, une expérience en centre de la Direction Technique ou de maître d’œuvre dans le secteur privé. L’armement est le seul grand corps à pouvoir faire valoir sa spécificité et sa légitimité technique, ce que reconnaissent les Ministres successifs. Il y a au-delà pour le corps des IA une réelle opportunité dans tous les grands projets de l'État et de l’APE, à condition cependant de savoir le faire valoir : « ayez votre légitimité technique, mais ne vous y enfermez pas.  » Enfin sur le troisième thème, le message est clair : si l’Europe veut prétendre au rôle de troisième pôle dans l’opposition annoncée entre les États-Unis et la Chine, elle doit s’organiser et organiser sa Défense. Le CGARM a confirmé la légitimité des Ingénieurs de l’Armement pour s’investir à la fois dans des grands projets techniques européens (en rappelant l’exemple des satellites Galiléo) mais également à un niveau plus politique, pas uniquement réservé aux camarades du corps des mines ou aux Énarques.

Le message principal portait sur la gestion de carrières. Jeune IA, ce n’est plus l’heure d’attendre une gestion de carrière venant de l’extérieur, mais c’est à nous de nous mettre à l’affut voire de créer des opportunités, et de les saisir. Tous ne seront pas – et n’auront pas besoin de devenir – des experts dans leur domaine. Il faut tourner vite dans les premières années, accumuler des expériences différentes. Ainsi, apprendre à travailler avec un politique dans le cadre d’une mission parlementaire par exemple est extrêmement formateur. « Prenez les postes où vous ferez une différence personnelle et capitalisez sur vos points forts !  » a dit Laurent.

La richesse des échanges et l’ouverture du dialogue ont suscité des envies d’approfondir la réflexion, et dès maintenant, de saisir des opportunités de rencontrer d’autres décideurs. Jeunes IA, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez participer à une prochaine édition.

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.