Retour au numéro
Vue 127 fois
01 octobre 2019

Nexter, acteur majeur du MCO terrestre

Publié par Thierrey Azerot | N° 119 - Le MCO

Les matériels du premier cercle de l’armée de Terre : AMX 10 RCR, char LECLERC, CAESAR et VBCI sont utilisés de manière très intense, dans des régions hostiles aux conditions climatiques parfois extrêmes et sur des terrains particulièrement abrasifs. Assurer le soutien de ces matériels a demandé un véritable partenariat industriel de Nexter avec l’armée de Terre.


Un partenariat opérationnel avec les clients

Il y a dix ans, Nexter signait et opérait pour le compte de la SIMMT et de l’armée de Terre française, le premier contrat de soutien forfaitaire. Il s’agissait du char LECLERC.

Dix années pour innover, adapter son organisation, comprendre le pilotage d’une supply chain opérationnelle, opérer des ateliers déportés dans les parcs d’entraînement...

Dix années d’ingénierie contractuelle pour élaborer des modèles technico-financiers optimisés, où le coût de MCO est indexé sur l’usage réel des matériels en termes de kilomètres, heures d’emploi ou coups tirés. Les flottes complètes des VBCI, puis des chars LECLERC et des CAESAR et plus récemment des AMX10 RCR ont été soutenues forfaitairement par Nexter avec une grande satisfaction des utilisateurs et des résultats reconnus.

Dix années enfin pendant lesquelles tous les acteurs, DGA, SIMMT, bureaux de l’EMAT et services de soutien, Nexter et ses partenaires auront pu associer leurs forces et compétences pour offrir des Disponibilités Technico-Opérationnelles (DTO) aux niveaux attendus, qu’il s’agisse des parcs d’entraînement, des unités de la métropole ou de celles projetées en OPEX : un engagement collectif au service d’un résultat opérationnel.

Au-delà du contrat, le sens de la « mission »

Si les relations sont contractuelles, Nexter et l’armée de Terre ont su dépasser ce stade pour considérer l’intérêt d’une mission collective, de « la mission ».

Ainsi les VBCI et CAESAR engagés sur les théâtres affichent une très forte disponibilité ; les parcs d’entraînement opérés par Nexter à Mourmelon et Canjuers sont à 100% disponibles durant tous les exercices.

La capacité de Nexter à livrer toutes les rechanges nécessaires à la maintenance sur l’ensemble des parcs en quelques jours, permet, là aussi, une meilleure planification de l’activité des équipes de maintenance. Les interventions réactives « à la demande » sur sollicitation des unités complètent la gamme des services pour éviter des temps d’indisponibilité. Un fonctionnement opérationnel imbriqué entre l’armée de Terre et l’industrie est, à l’évidence, porteur d’une performance accrue.

La supply chain pilotée par Nexter pour réaliser toutes ces prestations s’appuie sur un réseau de partenaires industriels eux mêmes engagés à ses côtés dans « la mission ». La question de la régénération des matériels correspond, à elle seule, à un besoin primordial de l’armée de Terre. L’établissement de Roanne réalise un soutien industriel (niveau NTI3) correspondant à des visites profondes ou des régénérations de matériels de retour d’OPEX, et réalise en régiments des visites périodiques de véhicules ou des tâches de maintenance ponctuelles.

Des solutions innovantes en OPEX

Le produit BATLIFT, atelier mobile projetable pour les Forces en OPEX, peut également être positionné en zone « froide ». Créé pour une large gamme de missions opérationnelles, il permet des réparations lourdes sur les différents théâtres d’opération. Ainsi le rapatriement des matériels est fortement réduit et la tension sur la « reverse supply chain » nettement allégée.

LE COSS, Centre Opérationnel des ServiceS, en exploitation depuis plusieurs années à Roanne, permet d’interagir rapidement avec les opérationnels en France et en OPEX, depuis la demande de prestation jusqu’à sa livraison, dans le cadre des contrats de soutien forfaitaire. Que ce soit pour des appels de pièces, pour des prestations de diagnostic à distance, ou pour des besoins particuliers d’informations, le COSS est le véritable Centre Opérationnel à l’écoute du Client. Appelé à devenir le centre névralgique du soutien de l’ensemble des véhicules SCORPION, il intègrera de façon continue les innovations industrielles et les besoins en transformation numérique du MCO-T.

D’autres innovations dans de multiples domaines, formation, documentation technique, RETEX utilisateurs, etc. sont mises en place, dans un processus permanent pour mieux accompagner les Forces dans leurs missions.

Une numérisation partagée avec l’armée de Terre

L’évolution constante du numérique et l’émergence des nouvelles technologies associées remettent en question certains usages ou processus, mais aussi les modes de collaboration entre les acteurs d’un même écosystème. Le MCO-Terrestre n’échappe pas à cette règle. Il s’agit de proposer la juste et pertinente numérisation de certaines fonctions du soutien et des services afférents. Mais pour être réellement efficiente, la transformation numérique doit rester « à hauteur d’homme ». Elle exige une parfaite maîtrise technique des systèmes d’information, une gestion rigoureuse et sécurisée de la production des données et le recueil attentif des besoins et des usages.

Deux segments complémentaires sont à souligner :

  • Le partage des données, par l’interconnexion du système d’information de la maintenance terrestre (SIM@T) avec le système d’informations logistique de Nexter. Il permettra, en améliorant la qualité des données traitées par les uns et les autres et en réduisant les temps de traitement perdus dans des interfaces inutiles, de passer d’une gestion de la maintenance en « stop and go » à une gestion prévisionnelle en flux. La compréhension partagée de toutes les situations, statut des véhicules, configurations, gestion des flux des pièces de rechanges, niveaux des stocks, retour d’expérience... en totale transparence avec les services étatiques, permettra de cibler et de lancer de manière collaborative les actions prioritaires à engager pour améliorer la disponibilité des parcs. Cette interconnexion des systèmes d’information sera effective pour les premiers véhicules GRIFFON, puis sera étendue progressivement à tous les véhicules SCORPION et aux autres flottes de matériels.
  • La gestion des données embarquées : si les thèmes génériques HUMS et Big Data sont communément abordés, ils ne font, somme toute, que synthétiser des technologies existantes de collecte, stockage, traitement et analyse des données. Le véritable enjeu réside dans la capacité à exploiter ce chaînage pour apporter des gains capacitaires aux Forces. La démarche se veut très pragmatique, « du véhicule aux décisions », et s’appuie sur :
    • des données très techniques issues des équipements embarqués. Elles permettent d’identifier des actions d’amélioration de la fiabilité.
    • des données liées à l’emploi réel des parcs (potentiels, faits techniques...) qui servent à adapter la supply chain en anticipation des besoins prévisionnels des matériels.
    • des outils de simulation et de visualisation qui transforment les données en connaissance, favorisant ainsi la compréhension des phénomènes.
    • des ressources, des savoir-faire, des expertises, des investissements, mais aussi un travail collaboratif entre l’armée de Terre, la DGA et Nexter, pour optimiser et partager l’exploitation de ces données et de ces outils.

 

D’ores et déjà, l’intelligence artificielle vient utilement renforcer la capacité de Nexter à répondre aux futurs défis et enjeux de la transformation digitale du MCO-T.

Une amélioration continuelle

La transformation du MCO terrestre et la croissance rapide des besoins opérationnels nécessitent des améliorations continuelles : adaptation des délais, écoute du client et transparence dans la relation sont les facteurs clés de succès.

Le partenariat est mis en œuvre au quotidien, notamment sur les sites de Mourmelon et de Canjuers. Des innovations sont régulièrement développées et mises en œuvre. La transformation numérique, la définition de manière pragmatique et partagée des données juste nécessaires aux futurs usages, sont des vecteurs de performance, partagés avec la SIMMT, l’EMAT et la DGA. Mandataire du GME SCORPION, Nexter est notamment en charge de fédérer les données des matériels et est au cœur de l’ingénierie de ravitaillement à travers les activités de son Centre Opérationnel des ServiceS de Roanne. Partenaire des Forces depuis plus de 10 ans, il accompagne la modernisation du MCO-T et répond aux enjeux du soutien des nouveaux véhicules SCORPION.

    
Thierry Azerot, Président de la commission du soutien et du service clients du GICAT
 
Après des études amont en vétronique et optronique chez Nexter, il rejoint la JV tns-Mars qui prépare le programme Scorpion. Il est ensuite chez Nexter en charge des partenariats industriels et académiques, puis depuis 2015 du département Stratégie, Prospective et Innovation à la direction du Soutien et des Services Clients
 
 

 

Auteur

Thierrey Azerot

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.