Retour au numéro
Vue 65 fois
01 juin 2021

LA MISE EN PLACE DE L’ÉQUIPE TRI-NATIONALE DU SCAF

Publié par Philippe KOFFI (1973) , Colonel Perod Munoz et Colonel Stefan Ullrich | N° 123 - COOPERATION AERONAUTIQUE EUROPEENNE

Salon du Bourget, 17 juin 2019, l’accord relatif au programme NGWS (Next Generation Weapon System) est signé par les 3 ministres de la défense française, allemande et espagnole. Il définit le cadre de coopération : sa durée, ses objectifs, mais aussi et surtout sa gouvernance. Celle du NGWS est structurée autour de trois entités: le Steering Committee (SC), la Combined Project Team (CPT) et l’Agence Contractante (DGA). Focus sur la création de la CPT et le début des travaux en trinational.


 

    
Philippe Koffi (France), directeur de la CPT
Directeur de Programme de la CPT NGWS et impliqué dans plusieurs projets de préparation du futur en coopération européenne (démonstrateur Neuron, projet FCAS franco- britannique).
 
 

Témoignage de Philippe Koffi

Plus d’un an après les premières discussions franco-allemandes sur les objectifs du projet et alors que jusqu’à cette date, les échanges avaient été réalisés à distance ou lors de réunions mensuelles à Paris ou Berlin, la CPT prend ses quartiers sur le site d’Arcueil au sud de Paris, lieu retenu pour sa capacité d’accueil d’une équipe de plus de 30 personnes et pour sa proximité avec le CATOD, sanctuaire de l’analyse opérationnelle.

Dans le cadre du NGWS, le rôle de la CPT, outre l’affichage politique d’une équipe internationale, colocalisée et intégrée, est d’accélérer les échanges afin d’harmoniser les positions et de parvenir à un consensus. Elle est organisée en 2 divisions (cf. schéma d’organisation). D’une part, la division programme, que je dirige avec mes deux adjoints allemand et espagnol, Stefan Ulrich et Pedro Munoz, a en charge la préparation, la négociation et le suivi des contrats, mais également les analyses techniques et le suivi financier. D’autre part, la division opérationnelle s’assure de la bonne compréhension et de la prise en compte du besoin opérationnel.

Malgré une existence de moins de 2 ans, la CPT a déjà vécu plusieurs vies. Les 9 premiers mois ont ainsi été consacrés à la mise en place de cette toute nouvelle structure. Cela représente un défi excitant malgré l’arrivée tardive des représentants allemands et une lutte d’influence avec les agences nationales. Néanmoins cette période a permis d’élaborer les documents d’organisation de la CPT et de lancer les principaux groupes d’experts (navigabilité, sécurité, …). Surtout l’arrivée des premiers espagnols en janvier 2020 a insufflé un véritable esprit européen à cette équipe.

La deuxième phase, celle du confinement au printemps 2020, était inattendue. Voir tout le monde rentrer dans son pays alors que l’objectif était de vivre ensemble ressemblait fort à un coup d’arrêt. Ce fut au contraire une période où nous avons accéléré notre organisation et maintenu la cohésion grâce à des réunions de coordination interne régulières et à l’utilisation intensive d’outils collaboratifs.

Enfin, depuis juillet 2020, la CPT a pu affirmer et consolider son rôle, notamment au travers de la finalisation de l’entrée de l’industrie espagnole dans les contrats. La présence de membres espagnols dans la CPT a ici permis de raccourcir les boucles d’itération pour trouver le meilleur compromis pour l’Espagne sans déstabiliser les études en cours menées par la France et l’Allemagne. Par ailleurs, pour la préparation des phases suivantes, un contrat de près de 6 Md€, la CPT a su se placer au cœur de l’action : élaboration d’un document de spécification en juillet 2020, envoi d’éléments de cadrage technico-financier aux industriels en octobre 2020, et négociation des offres initiales en moins de 6 semaines pour aboutir à la remise d’offres finales par l’industrie en janvier dernier, en préservant l’ambition et l’innovation du projet. Malgré les conditions de travail difficiles et en sous-effectif, l’équipe a fait preuve d’une grande cohésion et a gagné la reconnaissance à la fois des nations et de la majorité des acteurs industriels.

Cette réussite n’a été permise que par le dialogue en boucle courte entre les membres de la CPT, par la relation de confiance construite avec mes deux adjoints, Pedro et Stefan et par la passion qui anime chacun de nous pour un projet unique.

Témoignage du Colonel Perod Munoz

A cold morning in January 2020, the first four Spanish members of the CPT arrived to the nice DGA facilities in Fort Mountrouge.  We were warmly received by our French and German colleagues.

One year ago, the Programme had already some way already traveled and we had to jump on a train that had already left the station. Spain had signed the Framework Arrangement and a letter of intent but It hadn’t yet signed any contract and therefore our position was a little bit uncomfortable as the representatives of an applicant partner. This feeling was more a personal issue because the reception was friendly everywhere both by the Nations and in the Industry side.  

Upon arrival, the absorption of the  geometrically increasing amount of information was overwhelming (still is but we got used to the feeling). How do you eat an elephant? Bite by bite.  That is what we did. (Well, the elephant still runs free so I guess we haven’t devoured much of it but we don’t give up). 

A multinational Programme, where so many and important national operational and industrial interests are at stake, needs a delicate balance to become a successful story instead of a bloody battleground. The magic ingredient for that recipe is called “confidence” with your partners and colleagues. We do have that potion at the CPT. All of its members were able to distillate it.

The CPT is where the action takes place but our MoDs machinery have to be fully engaged to be effective. We don’t work in isolation disregarding national views. To harmonize and reach the common base we need a clear view of what matters for our “lords and masters” at the respective MoDs.  And not only them but national Industries as well. To take decisions at Arcueil require the full picture and to compose the puzzle, the inputs from the national industries are essential.

Despite the long hours at the office or at home studying, negotiating, attending conferences calls, writing emails or memos, I’ve enjoyed very much this year. I can even say that I was lucky because the restrictions imposed to our social life by the pandemic have even removed the usual temptations and therefore I was able to dedicate an extra energy share to the job. Risking to be considered a little bit weird I dare to say that it is fun. It is so because the passion we put on it, because the friendly atmosphere we have in the team, because we are convinced of the relevance of what we do.  To help the reader better calibrate these statements you should know that I am a pilot and that I loved very much my flying career. Pilots are not exactly allergic to staff posts but you could understand that sometimes it is hard to leave the playground and seat in front of the desk. OK, I left the schoolyard long time ago but still I remember how much I enjoyed that part of my profession and I don’t miss it that much.  

Probably the better part of my recent experience has been the relationship I have with Philippe and Stefan, the CPT director and the German deputy director of the CPT. The daily contact, the shared view and passion have strengthened the ties among us. This made possible that we reach proper compromises in complex and sensitive issues. We all three fell in the cauldron of the magic potion of the confidence I was referring above. In fact, it is not magic. Our Nations share much more than they don’t and most of the times when their representatives disagree it is due to insufficient dialogue or proper visibility. May be our team has not yet the optimal muscle required but I believe Nations recognize that so far the CPT  has been up to the challenge. Still there are differences in the role Nations intend to allocate us. Our way to define it is demonstrating that we deliver. We are getting our place under the sun demonstrating movement by walking. I wish it will be a long road.

Témoignage du Colonel Stefan Ullrich 

Ma première expérience avec le projet NGWS date d’un premier déplacement à Paris au début du mois de mars 2020.Immédiatement après, le premier confinement dû au COVID a été ordonné et il fallait attendre mi-juin 2020 avant que je puisse enfin réellement m’installer dans mes nouvelles fonctions comme « Deputy Programme Director » au sein de la CPT au Fort de Montrouge.

Toutefois, je faisais déjà officiellement partie de la CPT depuis début avril 2020, même si tous les membres étaient dispersés dans les trois pays partenaires à cause des restrictions sévères anti-COVID. C’est la raison pour laquelle, pendant les longues semaines de télétravail forcé, tous les échanges avec mes nouveaux collègues français, espagnols et allemands ne pouvaient se faire que sous forme de conférences téléphoniques ou par e-mail.

Dans ce contexte, les fameux 100 premiers jours étaient très différents de ce que j´avais pu connaître lors de mes précédentes affectations. De manière générale, l’accueil a été très chaleureux, même à distance, et j’ai très rapidement eu le sentiment de faire partie intégrante de cette équipe CPT multinationale.

Aujourd’hui, à peine un an après, la CPT s’est bien affirmée en tant qu’acteur incontournable du vaste projet NGWS. Notre équipe, petite, certes, mais soudée, est composée de spécialistes légitimes et agit comme interface clé et centre de commande entre les utilisateurs finaux, à savoir les trois pays partenaires, et les innombrables acteurs industriels participant au projet.

Les répercussions extrêmement variables de la pandémie, les nombreuses restrictions de déplacement et le manque d’échanges de visu sur le lieu de travail représentent un obstacle sans précédent dans les tâches journalières au profit du projet, et ceci est vrai pour tous les intervenants.

Or, un dialogue continu entre donneur d’ordre et prestataire est essentiel à tous les différents niveaux pour assurer l’avancement constant du projet NGWS. Garantir ce dialogue représente toutefois un défi passionnant au vu des intérêts nationaux et de politique industrielle parfois plutôt divergents.

Dans ce contexte, la contribution des autres représentants allemands de la CPT et de moi-même consiste notamment à échanger quotidiennement avec nos multiples partenaires nationaux aux différents niveaux de l’organisation allemande du projet.

Mes  interlocuteurs principaux sont, certes, répartis sur toute l’Allemagne, mais cependant ils sont tout de même toujours disponibles et prêts à apporter leur soutien. L’esprit d’équipe fonctionne donc parfaitement bien, même dans ces conditions de travail « virtuelles », et nous sommes tous tout à fait conscients de l’ampleur historique de ce programme d’armement de tous les superlatifs.

C’est là que réside le plus grand attrait pour moi personnellement : nous tous au sein de l’équipe de la CPT, ce noyau de plutôt petite taille du projet, que j’ai l’honneur de codiriger avec Philippe et Pedro, sommes tous en train d’écrire l’histoire.

En effet, aucun programme d’armement trinational au cours des dernières décennies n’aura été plus innovateur ou plus ambitieux que celui-ci. Le fait d’être au cœur du projet et de pouvoir y contribuer depuis son commencement m’emplit d’une grande fierté depuis le tout premier jour.

En dépit des aléas et des obstacles, la CPT et moi-même visons avec détermination un objectif unique et précis : mettre à la disposition de nos forces armées, dans un futur proche, un spectre de capacités sans précédent au sein de ce programme global aux multiples.  

Cela vaut donc la peine de travailler dur tous les jours, d’autant plus que le travail au sein d’une équipe multinationale est des plus agréables et ce, nonobstant la crise sanitaire actuelle.

 

 

  SCAF, le système de combat aérien du futur – Teaser (Vidéo DGA)

https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=Bohg2fTJN2o&list=UUArY7dd5jCMWPuU4YuqH2sQ&index=64

 

Auteurs

Colonel Perod Munoz
Colonel Stefan Ullrich

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Ajouter un commentaire...