Retour au numéro
3 caméras, 500g, l’Anafi UA équipe les armées depuis 2020
Vue 27 fois
11 mars 2022

MON AFFECTATION TEMPORAIRE CHEZ PARROT

Parrot est l’un des leaders du marché des micro-drones (dont le poids est de l’ordre du kilo) aux côtés du chinois DJI. Depuis presque 30 ans Parrot conçoit des produits électroniques parfois très innovants comme en 2000 le premier kit main libres Bluetooth et en 2010 le premier drone quadri-rotor grand public. Pour la première fois depuis sa création, un IA rejoint les équipes de R&D en affectation temporaire. 


L’automatique au cœur des systèmes aéronautiques

Si j’ai choisi cette période d’ouverture c’est qu’elle permet de croiser certains domaines qui me passionnent. L’aéronautique évidemment mais aussi la physique et l’informatique qui sont les deux piliers de l’automatique. Cette discipline devient incontournable dans les systèmes aéronautiques, qu’il s’agisse du guidage des missiles, de la stabilisation des virages à 120° d’inclinaison de l’A400M ou du contrôle des futurs effecteurs déportés du SCAF. 

Pour se construire un solide bagage technique les drones quadri-rotors sont idéaux car par nature instables : ils ne peuvent pas voler sans automatique embarquée. Ajoutez à cela les impératifs de coût et masse des composants sur un objet de quelques centaines de grammes et vous obtenez des équipes de haut niveau à la pointe de la technologie.

Une évolution sinueuse jusqu’aux drones militaires

Créée en 1994 Parrot a commencé dans le domaine des PDA (Personal Digital Assistant) puis quelques années plus tard débarque dans l’équipement automobile. Référence des kits mains-libres l’entreprise devient ensuite intégrateur de système d’info-divertissement pour quelques marchés de niche (McLaren, camions, …). De 2010 à 2018 Parrot expérimente divers produits d’électronique grand public : drones, casques audio, enceinte connectée. En 2018, face au déclin du drone grand public Parrot se recentre exclusivement sur le drone professionnel (civil et militaire/défense) et cède l’ensemble de ses activités automobiles à Faurecia.

Des drones Parrot au sein des armées

Depuis longtemps déjà les militaires ont compris l’intérêt des micro-drones. Les modèles du commerce utilisés au départ ont vite montré leurs limites et les besoins spécifiques ont fait émerger de nouveaux modèles. L’armée américaine par exemple a financé le développement de drones sur-mesure chez six industriels/startups dont Parrot était la seule non-américaine ! Une partie a été éliminée lors d’évaluations intermédiaires mais le produit développé par Parrot : l’Anafi USA a démontré ses capacités et est aujourd’hui en dotation au sein des forces Américaines.

En France c’est le COS qui manifeste le premier son intérêt pour ce système, avant que la DGA n’en commande plusieurs centaines. Le Loki (partenariat Parrot - SkyHero) est également utilisé par les forces spéciales et le GIGN.

Récemment la DGA a passé une nouvelle commande d’une centaine de systèmes comprenant également des développements spécifiques qui concernent mon équipe.

Une culture "défense" à parfaire

Malgré l’intérêt croissant des forces pour les micro-drones ce n’est que très récemment que la DGA est devenue un des clients principaux de Parrot. Le manque de culture défense est parfois flagrant notamment sur l’ergonomie et la conception mécanique mais les équipes sont demandeuses de retex et les problématiques spécifiques sont peu à peu intégrées.

C’est aussi dans ce cadre que l’affectation temporaire est intéressante pour l’ensemble des parties car étant le plus important fabricant de drones non Chinois, Parrot est voué à collaborer avec la DGA.

 

 width=

 

Valentin Salvator

Valentin Salvator a effectué le parcours « systèmes autonomes » à SUPAERO. Après un stage opérationnel au sein de la cellule « drones » du COS, il a pris en septembre 2021 un poste dans l’équipe « automatique » qui s’occupe de toute la chaîne entre l’acquisition des données des capteurs et l’envoi des commandes aux moteurs.

 

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.