Retour au numéro
Un dispositif d’injection paramétré en quantité de produit et profondeur d’injection, très facile d’utilisation
Vue 33 fois
27 juin 2022

ZENEO®
UN AUTO-INJECTEUR SANS AIGUILLE DÉDIÉ AUX SITUATIONS D’URGENCE

Publié par Patrick Alexandre, Crossject | N° 126 - BOUM ! PYROTECHNIE ET MATERIAUX ENERGETIQUES

Sa conception innovante et unique au monde repose sur la combinaison de la science pyrotechnique et de la pharmacie. 


Utiliser la pyrotechnie pour sauver des vies 

C’est au sein des laboratoires Fournier, à la fin des années 1990, que Patrick Alexandre développe l’idée de créer un dispositif d’injection sans aiguille pré-rempli d’une solution médicamenteuse à usage unique. L’objectif est double ; améliorer la prise de médicament et le confort des patients. 

Pour lever les barrières technologiques d’une injection sans aiguille, Patrick Alexandre, en collaboration avec la SNPE, la Société Nationale des Poudres et des Explosifs, se tourne alors vers la science pyrotechnique. L’idée est d’utiliser des matériaux énergétiques pour propulser le médicament à travers la peau. Le défi consiste alors à miniaturiser la technologie éprouvée dans les systèmes de sécurité automobile, afin de remplacer l’aiguille par un système d’air comprimé. 

De ce projet nait en 2001 la société CROSSJECT, qui emploie maintenant 100 salariés et dispose d’un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence (épilepsie, migraine sévère, choc allergique, overdose, crise d’asthmes…)

Fort désormais de plus de 20 ans de recherche et développement, le dispositif breveté ZENEO®, fonctionne avec un générateur de gaz, avec possibilité de régler la pression en fonction de la future molécule médicamenteuse. Rapide, sûr et efficace, le médicament est injecté en moins d’un dixième de seconde après déclenchement du dispositif, assurant une administration complète du médicament en toute situation. Grâce à sa simplicité d’utilisation en deux étapes, l’injection peut être réalisée sans aucune compétence médicale, en auto-administration ou par un proche. 

L’ergonomie du dispositif, fruit de nombreuses études en facteurs humains (études menées sur un total de presque 1000 personnes), lui permet d’être au plus proche des situations d’urgences vitales, avec un temps d’intervention global après le déclenchement de la crise inférieur à 1 minute. 

Crossject repéré par la DGA et le Ministère de la défense 

En 2017, CROSSJECT obtient une subvention, dans le cadre du dispositif Régime d’appui pour l’innovation duale (RAPID), mis en place par la Direction générale de l’armement (DGA) et la Direction générale des entreprises (DGE). Cette subvention est alors la reconnaissance de la pertinence de ZENEO® pour les situations d’urgence et la preuve de l’intérêt civil comme militaire du dispositif. Ce projet a également été l’occasion d’adapter ZENEO® pour injecter au travers de vêtements, configuration devenue un standard pour les situations d’urgence.

Deux ans plus tard, en 2019, c’est au tour du Ministère de la Défense des États-Unis et de la BARDA (Bureau du Département Américain de la Santé) de prendre contact avec CROSSJECT, avec également un intérêt dual (en cas d’attaque chimique, d’accident industriel, d’attentat terroriste…). L’utilisation de la pyrotechnie a permis (de par sa flexibilité et sa capacité à embarquer une énergie importante dans un petit volume) de créer un moyen d’administration de médicaments parfaitement adapté aux situations d’urgence en amont de l’hôpital (i.e. utilisables par un non professionnel de santé avant d’appeler les secours).

Ainsi après 20 années de développement et d’industrialisation, la société prévoit le dépôt de ses premiers dossiers d’AMM (autorisation de mise sur le marché) durant l’année 2023. 

Par ailleurs, CROSSJECT a pu répondre à un appel d’offres de la BARDA, portant sur la fourniture de 776 000 unités de ZENEO® Midazolam (crise d’épilepsie), dont l’instruction est en cours et pourrait déboucher cette année. 

 

 

Patrick Alexandre, Président du Directoire et Directeur général de Crossject. 

Diplômé de Supélec, Patrick Alexandre a été en charge d’équipes de R&D dans le domaine de la sidérurgie pendant plus de 10 ans avant de rejoindre l’industrie pharmaceutique. Il a mené la conception et le développement de la technologie de l’injection sans aiguille au sein des laboratoires Fournier dès 1997. Cette activité est apportée à Crossject à sa création en 2001.

Auteur

Patrick Alexandre, Crossject

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.