Retour au numéro
Vue 25 fois
01 juin 2017

4 MOIS AU 93ème RÉGIMENT D’ARTILLERIE DE MONTAGNE

Depuis plusieurs années la Formation Administrative et Militaire des Ingénieurs de l'Armement (FAMIA) comporte un stage de connaissance du milieu opérationnel. Ce stage de 4 mois a pour objectif de faire connaître aux jeunes IA la réalité des armes et peut être effectué dans n'importe quelle unité ou organisme du ministère de la Défense. Cette année les stages choisis sont variés : DRM, forces spéciales, STAT, gendarmerie aériennes et régiments de l'armée de Terre.


Un stage au régiment de roc et de feu
N'ayant pas effectué de stage militaire à l'X il me semblait utile de passer ces 4 mois dans un environnement militaire « chimiquement pur ». Quoi de mieux que l'armée de Terre pour cela? Après quelques discussions avec des officiers terriens, je demande un régiment de montagne et la DRHAT m'envoie au 93ème Régiment d'Artillerie de Montagne, basé en périphérie de Grenoble. Ce choix s'est avéré judicieux puisqu'en plus de sa spécificité montagne, ce régiment est équipé d'une grande variété de matériels d'artillerie, du rustique au sophistiqué: mortiers de 120 mm, missiles Mistral, canons automoteurs CAESAR… L'occasion d'entendre l'avis des opérationnels sur l'utilisation et la maintenance de leur matériel.

Un IA chez les artilleurs de montagne
La position de stagiaire de la DGA en régiment est insolite puisqu'on arrive avec l’équivalent d’un grade de capitaine. Cela est utile pour se joindre aux diverses activités du régiment et avoir accès à presque tous ses personnels. L'inconvénient de ce statut est que l'on s'attend à ce qu'un capitaine ait une certaine expérience et une bonne connaissance des pratiques militaires. Il s'ensuit quelques situations cocasses comme lors d'une séance de tir quand j'explique au sergent directeur de tir que je n'ai pas touché un Famas depuis plusieurs années et qu'une séance de rattrapage est nécessaire. Coaché par les autres capitaines, on me fait participer aux activités qui rythment la vie du régiment. J'ai la chance de passer deux semaines en campagne à Canjuers avec les CAESAR du 93. Ce sera l'occasion de tirer plusieurs obus et de ressentir physiquement la puissance d'un tel système d'arme. Viennent ensuite les semaines de vie au quartier, ponctuées par les séances de sport, les cérémonies et l'entraînement au tir ou au corps à corps. Je suis ensuite détaché pour quelques semaines à Grenoble pour l'opération Sentinelle où je découvre comment s'organise l'armée pour protéger et rassurer les Français, en coordination avec les forces de sécurité intérieure. Viendra enfin une période de montagne estivale consacrée à la pratique de l'alpinisme qui a pour fonctions d'endurcir les hommes et de les préparer à une éventuelle intervention en milieu montagneux. Le régiment étant sur le point de partir en OPEX sur plusieurs points chauds, j'assiste aussi pendant tout ce stage à la préparation d'une projection.

Enseignements
Au cours de ces 4 mois, j'ai passé du temps dans presque toutes les batteries du régiment et ai pu discuter avec beaucoup de soldats du 93. J'ai noté que les sous officiers et les militaires du rang expérimentés sont souvent les plus intéressés lorsque la DGA et mon statut d'IA sont mentionnés. Ces personnels ont généralement beaucoup de choses à dire sur leur équipement: du gilet pare-éclats à l'ergonomie du CAESAR en passant par les rayures du canon du Famas, tout y passe. Souvent critiques mais reconnaissant aussi les progrès réalisés, je constate chez ceux qui constituent le gros du régiment un besoin de donner leur avis et d'être entendus. Les discussions avec ces hommes finissent souvent comme les présentations faites à l'ENSTA lors de la FAMIA: « Vous qui êtes à la DGA, n'oubliez pas que vous travaillez in fine pour l'homme qui sur le terrain utilise l'équipement et risque sa vie ». Bien que j'ai beaucoup appris sur la vie dans l'armée de Terre et le travail effectué par les soldats, il me semble que le principal apport de ce stage pour les jeunes IA est d'avoir côtoyé ceux pour qui nous travaillons et d'avoir bien compris qu'ils comptent sur nous pour leur fournir le matériel dont ils ont besoin chaque jour. 

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.