Retour au numéro
Vue 32 fois
01 mars 2020

Allô ? Ici la hune du "Sirius"

La Comète :

De mon poste d’observation je braque ma lunette sur la comète Thiriez et vois que sa trajectoire avait été mal calculée, qu’elle continue à nous éclairer, et qu’elle ne semble pas devoir retomber directement sur les corps techniques, ni sur nos écoles.

Souhaitons qu’elle ne soit pas MIRVée.

Deux foyers d’épidémie : que fait Milou ?

Puis j’observe la terre. C’est incroyable, autre erreur de prévision : vous n’êtes pas morts et les survivants n’ont pas eu la peste et le choléra !

Ce n’est que partie remise, quia pulvis es, et in pulverem reverteris.

Mais aussi quia je vois se rallumer deux foyers d’épidémie de viellebadernite et de DGAphobie réunies, l’un au Ministère des Armées, l’autre à l’IHEDN.

Commençons par l’ IHEDN, c’est plus simple. On y considère que, dans la réforme en cours, point n’est besoin de s’encombrer des armes, de la DGA et de l’industrie.

Il faut donc renvoyer la session Armement et Économie de Défense, ex-CHEAr, dans les ténèbres matérielles extérieures. On pourra ainsi reconstituer sans impedimenta l’IH canal historique, et s’y consacrer entre gens sérieux, et dans la plus haute élévation d’esprit, à la poésie pure de la géopolitique et de la stratégie.

Et à qui confie-t-on l’étude du croupion d’enseignement de l’armement qui restera, peut-être, pour pouvoir taxer l’industrie, au fond de l’IH ? À vous ? Vous voulez rire ! C’est le CHEM qui s’en occupe.

Au Ministère des Armées, l’équilibre EMA/DGA/SGA et l’équilibre Officiers des Armes/ Ingénieurs de l’Armement/Administrateurs Civils fondent l’efficacité du travail de Défense, et d’ailleurs le pouvoir du Ministre. Comme tous les équilibres, ils résultent de forces opposées et de mécanismes stabilisateurs, et le point d’équilibre peut se déplacer.

C’est ce qu’il fait, de DMA en DGA, de Délégation en Direction, de DRET en tutelle des études amont par la DAS ou DGRIS, et aujourd’hui de départ de la R&T en départ de la Stratégie.

Tout cela résulte clairement et du mépris des armes et de ceux qui s’en occupent, et de diverses envies de pouvoir.

Êtes-vous inutiles, vous et vos armes, et allez-vous finir à la Direction des achats de couteaux de tranchée, machettes et coups-de-poing (américains) du Ministère des Milices ? Craint-on chez vous la peste ou le choléra dont je vous bassine les oreilles ?

Sagesse du 2é R.E.P. 

Ah ! Dans le cornet acoustique que j’ai volé au Professeur Tournesol (lequel, vous vous en souvenez, dort dans la chaloupe), voici que j’entends un bon vieux chant de marche sur le quai.

C’est le 2é R.E.P., celui dont j’avais promis de vous parler, qui défile comme un seul homme !

Que chante-t-il ? Un chant qui fut chanté en allemand aux heures sombres, mais oublions le, car Legio Patria Nostra, c’est du français, et répétons au refrain :

« Nous n’avons pas seulement des Armes, mais le Diable marche avec nous !  ».

Que le Diable ou Saint-Michel inspire le 2é R.E.P., c’est très bien, mais le régiment sait qu’il lui faut des armes. Sans elles il ne pourrait chanter « Demain, brandissant nos drapeaux, en vainqueurs nous défilerons ! », car c’est en Enfer qu’il défilerait

Et les armes, c’est vous ! 

La Fontaine

Finissant mon tour d’horizon, comme on me l’a appris aux sous-marins, je vois dans ma lorgnette une École Primaire : classes dédoublées, Maitre respecté, tout va bien. Déjà chaque écolier repart, avec sous le bras son exemplaire des Fables de La Fontaine.

Il caresserait volontiers du doigt la belle dédicace à l’encre violette du Ministre. Mais il a les deux pouces sur son clavier.

Fables de La Fontaine ? … Fables de La Fontaine ? … Ça me rappelle quelque chose…

… Bon sang, mais c’est bien sûr !

La maladie dont vous êtes accusés, c’est la rage. 

 

Philippulus, prophète mineur.

Auteur

PHILIPPULUS
Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.