Retour au numéro
Vue 35 fois
01 octobre 2019

Le zen et l'art de la maintenance des corps techniques par les corps administratifs

Publié par Philippulus, prophète mineur | N° 119 - Le MCO

Chers camarades, à chaque article je vous le dois répéter, vous mourrez tous, et les survivants auront la peste et le choléra ! 


La comète revient.

Mais puisque je vous vois encore là, intéressons-nous non plus à « l’Etoile Mystérieuse », mais à la comète. Quelle comète ? Celle de la réforme administrative, que voilà revenue.

Cette année, on l’appelle Mission Thiriez. Sa vitesse initiale lui vient de l’Olympe lui-même, et ses lois de mouvement du Premier Ministre. Elle tombera sur terre fin novembre, c’est promis, alors qu’à ses apparitions précédentes elle avait survolé sans dommages les corps administratifs, fait tomber quelques météorites sur les « usual suspects » que sont les corps techniques, puis repris sa vie d’astre errant.

Quelle est la zone de retombée, et faut-il appeler Lagrange et Poincaré à la rescousse pour que quatre corps (au soleil de midy réunis) influencent la trajectoire ?

Thiriez doit proposer des réformes du recrutement des hauts fonctionnaires, qui doivent devenir plus divers, de leur formation, qui doit devenir plus continue et participer à la sélection en cours de carrière, et de leur gestion, qui doit devenir professionnelle et, pour les hauts potentiels et les postes de direction, interministérielle.

Pour cela il examine le domaine administratif, corps et système post suppression de l’ENA, et le domaine technique, corps et X. C’est la zone de retombée. Nous y sommes, par un souci de symétrie dont il faut dès maintenant remercier les corps administratifs.

La situation actuelle de la zone de retombée est contrastée : l’ENA a reçu une météorite, les corps administratifs sont tels qu’en 1945 et en eux-mêmes, l’X avance rapidement les réformes déjà prescrites, et les corps techniques ...

... Les corps techniques aimeraient bien que leurs employeurs, et les corps administratifs qui définiront les modalités d’application par de sagaces décrets, veuillent bien améliorer leur santé par une maintenance préventive, quelques onguents connus là où le bât blesse, et une maintenance corrective des méthodes de gestion, du moins de celles qui sont discernables.

Travaillez un peu !

A vous de faire l’application numérique au corps des IA.

Lisez d’abord le dossier sur le site de la CAIA (lettre de mission, interview de M. Thiriez, rapport de l’Assemblée Nationale e tutti quanti).

Puis résolvez l’exercice suivant :

Soit une année de formation commune à tous les futurs très hauts fonctionnaires. Sachant que c’est une formation initiale avant spécialisation, et que la durée globale de la formation ne peut être allongée, où la mettre ?

Moi, je n’ai pas trouvé, mais il est vrai que je n’ai pas fait l’Institut Auguste Comte... Tiens, mais au fait...

La fin du monde est proche !

Nos super-héroïnes (la CAIA dans la FGCTE, l’AX et l’X elle-même) arriveront-elles à convaincre la comète d’exploser à une altitude suffisante, baignant la zone visée d’une bienfaisante lumière, et provoquant des réformes éclairées ?

Vous le saurez, peut-être, (etc.)

Mais si elles n’y arrivent pas...

Alors vous mourrez tous, et les survivants auront la peste et le choléra.

Auteur

Philippulus, prophète mineur
Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.