Retour au numéro
« j’espère que ce prix va inspirer d’autres femmes à suivre le parcours dont elles ont envie. On peut être une femme et ingénieur »
Vue 116 fois
31 mai 2018

AMANDINE DESSALLES LAURÉATE DU PRIX « INGÉNIEUSE’18»

 Jeune femme, maman et ingénieur de l’armement, Amandine Dessalles a été choisie vendredi 25 mai comme lauréate du concours « Ingénieuses ». Co-organisé depuis 8 ans par la CDEFI* en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie, le BNEI*, Campus-Channel, la Commission des titres d’ingénieur, Elles bougent, Femmes ingénieurs, IESF*, l’Onisep et Talents du Numérique, ce concours souhaite promouvoir les formations et les métiers de l'ingénierie auprès du public féminin.


 En France en effet, dans les métiers d’ingénieurs, le taux de féminisation ne progresse que lentement, à commencer par le début de la chaîne, les classes préparatoires, aux grandes écoles scientifiques. Contrairement à la filière littéraire où elles représentent les deux tiers, ou la filière économique où elles sont majoritaires à 55%, elles ne représentent qu’un tiers dans la filière scientifique. Et même au sein de la filière, mathématiques, aéronautique, mécanique, génie industriel ne semblent pas attirer les jeunes lycéennes autant que les sciences de la vie ou l’agronomie par exemple, ce qui fait qu’elles n’étaient que 15% à l’X à la rentrée 2016, chiffre qui se retrouve dans l’armement.

Cependant, à côté des sciences dures, qui permettent de modeler le monde, le profil d’ingénieur ouvre à de nombreux autres métiers, à ne citant par exemple que le management, l’organisation, la stratégie, la coordination. Il y a donc un vrai enjeu à faire connaître cette variété de métiers et comment on peut s’y réaliser, que l’on soit femme ou homme.

C’est ainsi l’un des objectifs de ce prix que de susciter des vocations d’ingénieur chez des jeunes filles, et pour cela, donner en exemple des ingénieures dont les parcours sont de véritables sources d'inspiration pour les plus jeunes générations.

En 2018, environ 120 dossiers ont été examinés par le jury Ingénieuse’18, qui a décidé le 25 mai dernier d’attribuer son prix à Amandine Dessalles, ingénieur principal de l’armement. Son parcours mais également son implication dans différentes activités associatives comme le réseau Mumaround, qu’elle a co-fondé, l’association professionnelle militaire France Armement, le coaching en course à pied ou la participation à Avec les Femmes de la Défense, ont été perçus comme un exemple pour les futures générations d’ingénieurs.

Le jury aurait aussi pu apprécier la contribution d’Amandine au comité de rédaction de notre magazine, qui se sent honoré de compter en ses membres une telle ambassadrice.

Auteur

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.