Retour au numéro
Vue 107 fois
01 octobre 2018

LE CLOUD AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Publié par Erick Jan-Vareschard, Directeur secteur public AWS | N° 116 - Le numérique

Le cloud est d’adopté par de plus en plus d’entreprises comme une solution simple pour ne plus dépendre de sa propre infrastructure matérielle à l’extension limitée. Par ailleurs, le cloud permet de disposer de services administrés, mis à jour, sécurisés et enrichis par un fournisseur qui peut mutualiser ses développements. AWS est devenu est des principaux acteurs mondiaux de ce secteur en une douzaine d’années.


Le 3 juillet 2018, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique, a détaillé la stratégie cloud de l’État, indiquant sa volonté de développer son usage au sein des administrations, des organismes publics, et des collectivités territoriales pour rendre les services publics toujours plus performants. Cette démarche concerne toutes les entités de l’Etat. Le ministère des Armées, qui a été le premier à présenter son plan de transformation numérique le 19 avril 2018, n’échappe pas à cette tendance. L’adoption du cloud permettra de servir ses trois objectifs prioritaires : garantir la supériorité opérationnelle et la maîtrise de l'information sur les théâtres d'opérations, renforcer l'efficience des soutiens et faciliter le quotidien des personnels, améliorer la relation au citoyen et l'attractivité du ministère

Aujourd’hui, il y a une accélération de l’adoption du cloud par les entreprises, qui engagent des migrations massives pour profiter pleinement des avantages qu’offre le cloud : prix, agilité et sécurité. Des dizaines de milliers d’entreprises françaises ont déjà fait le pas et s’appuient sur Amazon Web Services (AWS) chaque mois. Depuis de plus de 12 ans, de nombreuses startups de la French Tech jusqu’aux plus grands groupes français comme Engie, Schneider Electric, Décathlon, la Société Générale, la SNCF ou encore Véolia ont choisi AWS pour développer des nouveaux services numériques et souvent se substituer à leurs infrastructures historiques.

Le cloud, en devenant la nouvelle norme, est aujourd’hui un atout dans le maintien de l'avantage technologique de nos militaires, comme en témoigne son adoption par l’OTAN, les ministères de la Défense des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, d’Australie et de Nouvelle-Zélande. Le récent rapport parlementaire sur les enjeux de la numérisation des armées, déposé par Olivier Becht et Thomas Gassilloud le 30 mai 2018, y fait référence en rappelant les enjeux de sécurité, de maîtrise des coûts et d’innovation.

Maîtriser ses données

En encourageant le recours au cloud, le Gouvernement souhaite notamment renforcer la maîtrise de ses données. Nous observons que la sécurité, la conformité et la protection des données font partie des raisons majeures de la migration de nos clients vers le cloud. En utilisant nos services, Ils bénéficient des standards de sécurité de leur industrie sans avoir à gérer d’infrastructure, des certifications essentielles sans avoir à organiser les audits, des outils de contrôle sans avoir à les développer ainsi que des alertes automatisées sans avoir à les mettre en place.

Par exemple, toutes les Régions AWS sont conçues, construites et régulièrement auditées de manière à répondre aux normes de conformité les plus strictes et à fournir des niveaux élevés de sécurité à l’ensemble de nos clients. Parmi ces normes figurent notamment ISO 27001, ISO 27017, ISO 27018, SOC 1 (anciennement SAS 70), SOC 2 et SOC 3 (sécurité et disponibilité), PCI DSS niveau 1, et bien d’autres. Les clients bénéficient ainsi des meilleures pratiques liées à la politique de sécurité d’un spécialiste comme AWS, de l’architecture et des processus opérationnels pensés pour satisfaire les besoins des clients les plus sensibles en matière de sécurité.

La confidentialité et la sécurité de leurs données sont primordiales pour nos clients. Pour cette raison, nos services sont conçus de telle sorte que ce sont les clients eux-mêmes qui les détiennent et en assurent le contrôle, grâce à des outils simples mais puissants, qui leur permettent de déterminer leur localisation, de les sécuriser en transit ou au repos, d’utiliser toute une panoplie d’outils de chiffrement et de gérer leur accès.

Structuration des différents services du cloud AWS

Outre notre propre conformité, AWS s'engage aussi à offrir des services et des ressources aux clients pour respecter les exigences du RGPD susceptibles de s'appliquer à leurs activités. De nouvelles fonctions sont lancées régulièrement et aujourd’hui nous proposons plus de 500 fonctions et services axés sur la sécurité et la conformité.

Optimiser les coûts

Le budget informatique de l’Etat est structurellement contraint par des dépenses obligatoires de maintien en condition opérationnelle. En donnant la priorité au cloud, l’Etat se donne la possibilité de bénéficier d’une large flexibilité avec le modèle de paiement à l’usage qui permet d’ajuster en permanence (à la minute, voire même à la seconde) sa capacité avec son besoin. Ce modèle permet d’amplifier les économies réalisées puisqu’il est possible d’éteindre les serveurs sans coût supplémentaire. Au-delà, notre philosophie de prix, très différente des autres acteurs IT, nous a permis de répercuter sur la facture des clients les économies d’échelle que nous réalisons, avec 67 baisses de prix depuis notre lancement en 2006.

La maîtrise des dépenses passe également par la garantie de réversibilité et nous sommes convaincus que tout choix technologique doit être réversible. AWS facilite donc les migrations, dans un sens comme dans l’autre, grâce à une conception extrêmement modulaire, au support de nombreux standards du marché (langages de programmation, bases de données, …), à une documentation très complète, et en produisant des livrables de réversibilité à travers ses experts ou son réseau d’intégrateurs partenaires qui ont acquis depuis plusieurs années un savoir-faire avancé sur ce sujet.

Le faible investissement initial, la tarification avantageuse du modèle et la réversibilité sont donc des atouts importants pour se lancer dans le cloud. Le modèle financier du Cloud permet de ne plus craindre l’échec et donc de libérer l’innovation.

Accroître l’innovation

L’un des avantages les plus plébiscités du cloud est d’avoir accès instantanément aux dernières innovations et de pouvoir expérimenter à moindre coût.

En s’appuyant sur le cloud, les équipes informatiques peuvent tirer parti du rythme élevé d’innovations, nouveaux services ou fonctionnalités, mises à disposition chaque année (près de 1.500 en 2017), notamment en termes d’intelligence artificielle, d’analyse de données ou d’internet des objets. Aujourd’hui, nos capacités d’analyse d’images sont par exemple utilisés pour lutter contre les trafics humains ; nos outils d’apprentissage profond (« deep learning ») pour la détection de fraude, ou pour de la prévision* (capacité de remboursement de crédits, risque de réadmission après sortie de l’hôpital, mesure de l’engagement client…) ; nos outils dédiés à l’internet des objets permettent à des industriels de piloter des millions de capteurs connectés et à les intégrer à leurs outils de production.

Les équipes informatiques bénéficient également de services simplifiant la mise en œuvre et la gestion d’infrastructures, le déploiement de code applicatif, l'automatisation des processus de publication des logiciels et le suivi des performances de l'application et de l'infrastructure pour mettre en place une organisation « DevOps », ce qui permet d’accélérer drastiquement le temps entre l’idée et sa réalisation.

Lorsqu’une organisation publique ou privée, qu’elle soit administration régalienne, grand groupe ou startup, migre vers le cloud, elle jette les bases d’une véritable innovation.

Le cloud est une opportunité

De nombreuses organisations publiques dans le monde sont déjà sur la voie de la transformation numérique qui remodèle la façon dont les Etats gèrent leurs services, servent et protègent leurs citoyens. Avec des dizaines de milliers de clients du secteur public utilisant le Cloud AWS dans le monde, nous comprenons les exigences des administrations pour équilibrer sécurité, conformité, fiabilité et agilité.

Aussi, nous sommes ravis que la France prenne ce chemin car nous voyons cette transition vers le cloud comme une réelle opportunité d’améliorer les services rendus aux Français. Comme ceux des autres nations, nos soldats méritent les solutions les plus innovantes et les plus sûres sur le plan tactique, que ce soit sur terre, dans l’air ou en mer.

La présence d’AWS en France : Au cours des 12 dernières années, AWS n’a cessé d’étendre sa présence physique dans le pays avec l’ouverture de bureaux au sein du quartier de La Défense, à Paris (3) et Marseille (1). L’année dernière, AWS a aussi ouvert une Région de stockage et de traitement en région parisienne ce qui permet d’assurer aux clients que leurs applications et leurs données sont en France.

Erick Jan-Vareschard, Directeur secteur public AWS

Erick Jan-Vareschard bénéficie d’une quinzaine d’années d’expérience consacrées à l’accompagnement des acteurs publics dans leur transformation, successivement chez Cisco, Symantec puis Amazon Web Services (AWS) depuis 2016.

Auteur

Erick Jan-Vareschard, Directeur secteur public AWS

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.