Retour au numéro
Ligne de production de charge modulaire Eurenco Bergerac
Vue 314 fois
25 juin 2022

SOUVERAINETÉ DES MATÉRIAUX ÉNERGÉTIQUES
UN SUJET EXPLOSIF

L’essentiel de la performance des armes est aujourd’hui apporté par les matériaux énergétiques. En effet, que l’on parle de la portée d’un missile, d’un obus, d’un mortier ou bien de l’effet terminal d’une tête militaire ou d’un pénétrateur, toute l’énergie est fournie par des matériaux énergétiques dont les plus connus sont les poudres et les explosifs. 


La mise en place d’une force de dissuasion nucléaire a conduit la France à développer des technologies permettant de concilier performance et haut niveau de sécurité. Ces technologies, que peu de pays dans le monde maîtrisent, nous permettent de disposer de chargements propulsifs ou explosifs dits à risques atténués. Le concept est que la munition ne doit réagir que lorsqu’on le lui demande et pas si elle est agressée de manière accidentelle ou volontaire. Simple me diriez-vous ! 

En fait pas vraiment, car pour y parvenir on oublie souvent qu’il faut être capable de maîtriser les extrêmes de l’infiniment petit, par la fiabilisation de la composition du produit jusqu’au niveau de la molécule, et la production industrielle de grands volumes de matériaux énergétiques. La sécurité finale du système dépend ainsi à la fois de la pureté du produit et de la parfaite exécution des processus industriels de production. 

La question de la souveraineté, qui avait disparu du devant de la scène depuis plusieurs décennies, est depuis le début de la crise sanitaire revenue au premier plan des préoccupations nationales. La rupture des flux d’approvisionnement générée par une crise sanitaire majeure et mondiale a conduit à des limitations d’exportation ou à des réquisitions sur des biens tels que les masques chirurgicaux ou la solution hydroalcoolique. 

Dans un marché européen de l’armement tiré par l’export depuis des décennies, certains ont pu considérer que, comme les masques chirurgicaux, les poudres et explosifs s’apparentaient à une commodité. Ces mêmes ont pu également s’interroger sur la nécessité de maintenir des capacités nationales de production dans ce domaine. La production de matériaux énergétiques nécessite en effet des investissements lourds, des emprises foncières importantes permettant de garantir la sécurité pyrotechnique des installations. Il est clair aujourd’hui qu’il est primordial de s’assurer de la disponibilité et donc de la maîtrise des capacités de production des matériaux énergétiques lors d’une crise. C’est ce qu’a mis en évidence la guerre en Ukraine, qui a conduit plusieurs États à restreindre l’export des matériaux énergétiques et à en réserver la production aux besoins souverains.

Le caractère souverain de ces installations est d’ailleurs assumé pleinement aux États-Unis ou en Australie, où l’État est resté propriétaire des sites de production et les fait opérer par des industriels qui disposent d’un socle important de commandes nationales mais proposent aussi leurs produits à l’export. 

La situation étant différente en France, comment garantissons-nous la disponibilité permanente de cette brique de souveraineté ?

Disposer des compétences et moyens nécessaires pour répondre aux enjeux de souveraineté est une préoccupation permanente d’une société comme EURENCO. 

A propos d’EURENCO :

Avec plus de 1000 collaborateurs situés en France, Belgique et Suède, EURENCO est un acteur clé du secteur de la défense au service de la souveraineté de la France et de l’Europe. EURENCO a hérité d’un savoir-faire de haut niveau dans le domaine des matériaux énergétiques. Leader européen des poudres et explosifs, EURENCO produit également des têtes militaires pour missiles et torpilles, des munitions (obus, charges modulaires pour l’artillerie et bombes aéronautiques) ainsi que des explosifs et produits dérivés pour le secteur civil.

Pour y parvenir, nous jouons sur trois leviers différents. Tout d’abord, l’export qui constitue 70 % du chiffre d’affaires. L’export permet de maintenir les compétences et assure la charge des sites de production dont les capacités peuvent être réallouées aux besoins nationaux en temps de crise. L’export est un important vecteur de performance car il pousse à l’amélioration continue et stimule l’innovation. C’est aussi un marqueur de la compétitivité de nos produits et de notre capacité à construire et à développer la relation client.

EXPORTATION, INNOVATION ET DUALITÉ : DES IMPÉRATIFS POUR ENTRETENIR ET DÉVELOPPER NOS COMPÉTENCES

L’innovation constitue le second levier d’action. Nos produits doivent en permanence être plus performants. Innover est donc un impératif pour rester compétitif et leader dans notre domaine. Ces innovations concernent autant les nouvelles technologies comme l’impression 3D de matériaux énergétiques, déjà utilisée pour la production de plusieurs produits d’EURENCO, que les nouveaux procédés de synthèse et de malaxage, ou de nouvelles molécules encore plus performantes. Mais ces innovations concernent également la transformation digitale. Les actions menées au cours des dernières années par EURENCO ont d’ailleurs été reconnues au travers de sa labellisation « Vitrine Industrie du future ».

Enfin, le troisième levier concerne la dualité des marchés. En étant présent sur les marchés civils qui constituent 30 % de notre chiffre d’affaires, nous pouvons jouer sur les retournements de cycles et sécuriser nos compétences sur le long terme. Les activités civiles sont en lien direct avec notre cœur de métier que sont nos activités de défense. En réutilisant des produits issus de la fabrication des explosifs, nous sommes ainsi devenus le leader mondial des additifs pour carburant. Nous commercialisons des explosifs devant être utilisé dans des conditions de pression et température extrêmes pour des besoins d’exploration et de forage et nous réalisons aussi des poudres pour les cloueurs de charpente. 

ANTICIPER ET S’ADAPTER POUR GARANTIR LA CONTINUITÉ

En jouant de manière simultanée sur ces trois leviers, nous pouvons ainsi développer nos compétences, atténuer les effets cycliques de marché et répondre à des besoins de plus haute intensité en cas de crise.

Œuvrer pour la souveraineté demande un effort d’anticipation et une réelle capacité d’adaptation. EURENCO est l’héritière de sociétés pluri-centenaires et elle se doit d’être pérenne à long terme. Le Groupe a ainsi lancé en 2019 un plan de transformation visant à réduire ses consommations en eau et en énergie, tout en augmentant les capacités de production des sites. En installant des champs photovoltaïques sur les importantes emprises foncières non exploitables, la Société cherche ainsi à réduire sa dépendance aux énergies carbonées tout en améliorant sa compétitivité. Si la feuille de route est écrite jusqu’en 2025, les récentes crises illustrent toutefois que la compétence clé des prochaines années sera la capacité d’adaptation qui seule permettra d’assurer notre mission au service de la souveraineté. 

 

 

 

Thierry Francou, ICA, Président Directeur Général d’EURENCO

Ingénieur pyrotechnicien (ENSTA Bretagne et doctorat en détonique), Thierry Francou débute son parcours à la DGA. En 2006, au Cabinet du Ministre de l’écologie, il part ensuite en Italie comme attaché d’Armement. En 2010, Directeur de la Business Unit Espace du groupe Safran, il est nommé Directeur général Stratégie et Transformation ainsi que Président France d’Ariane Group à sa création. Depuis 2019, il est Président Directeur Général de SNPE et d’Eurenco.

Auteur

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.