Retour au numéro
Vue 5 fois
01 juin 2017

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2017 DE LA CAIA

Jalon de la vie associative, l’Assemblée Générale est l’occasion de réunir la communauté des ingénieurs de l’armement pour échanger autour du corps, de la DGA et de la défense en se tournant résolument vers l’avenir. Cette année, le discours de Laurent Giovachini, Directeur général adjoint de SOPRA STERIA et vice-président du Conseil général de l'armement fut l’occasion d’affirmer l’ambition de vocation du corps sur le domaine de la souveraineté.


Un événement annuel qui rythme la vie de l’association
L’Assemblée Générale Ordinaire 2017 de la Confédération Amicale des Ingénieurs de l’Armement s’est tenue le 21 mars dernier dans l’amphithéâtre parisien de la DGAC : elle constitue un événement important de la vie associative en plus de revêtir un caractère obligatoire et formel, prévu à l’article 8 des statuts de notre association et dont les modalités sont définies dans le règlement intérieur (documents consultables sur le site internet de la CAIA). A ce titre, le Président a partagé le rapport moral de l’association qui fait part des éléments remarquables de la vie de l’association, qu’il s’agisse de sujets traditionnels – magazine, annuaire, gala et site internet –, de sujets de « fond » – avenir du corps, relation avec l’APNM France Armement, rayonnement hors DGA et tenue du colloque « L’État a-t-il encore besoin de grands corps d’ingénieurs dans la Haute Fonction Publique? » du 15 novembre dernier – ainsi que du projet mobilisateur pour le cinquantième anniversaire du corps des Ingénieurs de l’Armement en 2018. La trésorière a quant à elle partagé le rapport financier relatif à l’exercice 2016 et le budget 2017. Ces éléments traduisent la bonne santé financière de l’association qui affiche des comptes, un bilan et un budget équilibrés. Ces éléments ont été adoptés par l’Assemblée Générale. Les membres actifs de l’association (à jour de leur cotisation), ont également pu voter pour le renouvellement et la nomination de membres du conseil d’administration. Le Président remercie Philippe Logak, Olivier Martin et Emmanuelle Plessiet ainsi que Pierre Bauche et Thérèse Vivier de leur action de ces dernières années et souhaite la bienvenue aux nouveaux administrateurs. Suite à l’assemblée générale, le conseil d’administration renouvelé s’est réuni en séance le 17 avril et a notamment réélu Philippe Hervé comme Président à l’unanimité, tout comme le bureau qu’il a proposé (voir encadré).

L’intervention de Laurent Giovachini témoigne des ambitions du CGArm pour le corps des ingénieurs de l’armement
Comme à l’accoutumée, l’assemblée générale a été suivie de l’intervention d’un éminent camarade. C’est l’IGA (2s) Laurent Giovachini, directeur général adjoint de SOPRA STERIA et vice-président du Conseil général de l'armement, qui a honoré la CAIA de son intervention cette année. Nommé vice-président du CGArm en septembre 2016, il y succède à Jean-Paul Herteman. Entre autres fonctions, Laurent Giovachini a été directeur de la coopération et des affaires industrielles à la DGA, directeur des systèmes d'armes (DGA), adjoint au Délégué général pour l'armement (DGA) et secrétaire général du groupe Sopra Steria. C’est au titre de ses fonctions de vice-président du CGArm qu’il est intervenu. Il a fait part des ambitions du CGArm pour le corps, définies en parfaite coordination avec la DGA, afin de le positionner comme acteur de référence sur les métiers de la souveraineté. A ce titre, il vante l’utilité et la légitimité des ingénieurs, dont les ingénieurs de l’armement, partout où se posent des questions de recherche et technologie, de maîtrise d’ouvrage de grands programmes ou de politique industrielle. Il évoque qu’environ 140 postes clefs de cette sphère auraient vocation à être occupés par des ingénieurs de l’armement. A ces fins, il souhaite que le corps s’affirme pour former et proposer des trajectoires de carrière permettant aux ingénieurs de l’armement d’être incontournables sur ce domaine et sur ces postes clefs. Pour cela, les membres du CGArm, dont la composition a été renouvelée en mars dernier (voir encadré), ont été convoqués le 20 avril 2017 sur un ordre du jour ambitieux, dont l’objectif est notamment de créer les conditions pour renforcer le modèle et l’attractivité du corps en menant des réflexions de fond, par exemple sur les recrutements, sur les évolutions de carrière, la mobilité ou sur les éléments de rémunération. L’intervention a été conclue par une séance de questions-réponses avec la salle, qui a été notamment l’occasion pour François Lureau, ancien DGA, de faire part de son avis tranché sur la question. Enfin, l’assemblée générale s’est clôturée par un cocktail amical. Rendez-vous en 2018 pour la prochaine assemblée générale !  

 

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.