Retour au numéro
Une étude menée en commun entre le CGARM et l'IESF
Vue 47 fois
01 mars 2018

DES INGÉNIEURS POUR BÂTIR LA DÉFENSE DE L’AVENIR

ASSURER UN ENGAGEMENT À LONG TERME D’INGÉNIEURS AU SERVICE D’UN ÉTAT STRATÈGE

La société des ingénieurs et scientifiques de France (IESF), et le Conseil Général de l’Armement ont mené ces derniers mois une étude sur le rôle des ingénieurs dans la Défense et ont présenté ses conclusions le 17 novembre dernier. Pour remplir sa fonction de défense, l’Etat français doit s’adapter aux changements du monde : de quels ingénieurs aura-t-il besoin et pour quelles missions ? Comment les attirer et les préparer ? Quels outils nouveaux leur donner ?


Le rôle des artisans, puis des ingénieurs, chargés de fournir aux armées des équipements de plus en plus complexes a considérablement changé au cours de l’histoire. L’évolution récente a été étudiée par le Conseil général de l’armement avec la société des Ingénieurs et Scientifiques de France, dont les conclusions sont résumées ici.

Un Etat moins prédominant, dans un monde numérique

La politique d’armement doit s’adapter à plusieurs grandes tendances. La limite entre paix et guerre se fait moins distincte. Des affrontements cruciaux se déroulent au cœur des cités. L’écart s’accroît entre la durée longue de vie des matériels et le rythme rapide des progrès technologiques ou des mouvements d’opinions. Le développement informatique crée de nouvelles vulnérabilités, comme les données ou les circuits de contrôle, et de nouveaux outils. L’Etat est confronté à des géants économiques dont le marché militaire n’est plus le débouché majeur.

Les ingénieurs plus que jamais nécessaires mais moins reconnus

Ingénieur est devenu un métier de masse dont la contribution à de grands systèmes est souvent anonyme : qui attribuerait un père à l’A380? Son aura scientifique s’est affaiblie parce qu’il ne domine plus, comme certains au XIXe siècle, un ensemble de connaissances devenu trop vaste et que le public est moins émerveillé par les réalisations nouvelles. Pourtant sa responsabilité est immense car de lui dépend que les machines restent soumises à l’homme et sa formation le rend apte à trouver des solutions réalistes à des problèmes sans cesse plus complexes. Encore doit-il cultiver des aptitudes nouvelles à communiquer, à traiter des situations humainement confuses...

Des tâches publiques complexes, insuffisamment attractives et formatrices

L’ingénieur qui concevait des sous-marins dans un arsenal développait naturellement ses compétences nécessaires et ses réalisations lui procuraient directement des satisfactions légitimes. Celui qui spécifie un système de commandement, ou qui participe à la sélection de composants dans un bureau de programme international, a besoin de connaissances techniques, mais aussi opérationnelles et industrielles, plus insaisissables et que sa seule fonction actuelle ne lui permet pas de cultiver.

Organiser des trajectoires diversifiées

Pour assurer sa fonction de défense, l’Etat doit attirer des ingénieurs de confiance, d’autant plus capables que l’environnement est devenu plus exigeant et compétitif. La voie logique pour concilier fidélité et compétences impossibles à construire en un seul lieu est de proposer des parcours à long terme assortis de formations renforcées tout au long de la vie, qui permettent la mise à jour et l’élargissement des connaissances sans allonger excessivement la durée des études initiales.

Mettre à disposition des outils pour mieux exploiter les connaissances et faire vivre une communauté des ingénieurs de la défense

L’efficacité des ingénieurs est conditionnée par leur maîtrise d’informations de plus en plus nombreuses et diverses. Pour démultiplier cette efficacité, il est proposé de créer un « Centre d’intelligence de défense » qui pourrait notamment être utilisé pour tenir à jour une cartographie des compétences sensibles dans l’industrie et la recherche, ainsi que pour développer des liens entre les spécialistes, où qu’ils soient, qui concourent au système de défense national. L’étude est librement téléchargeable sur le site www.iesf.fr

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.