Retour au numéro
Vue 13 fois
01 octobre 2017

DIVERSITÉ ET RÉUSSITE POUR TOUS AU CŒUR DU PROJET DE L’X

De retour dans l’école qui m’a formé il y a bientôt trente ans, j’ai pu constater l’ampleur prise par la dimension humaine dans le projet pédagogique. Au-delà d’une formation d’excellence scientifique que l’on peut s’attendre à recevoir dans une école de haut niveau, l’objectif est de développer les qualités humaines qui seront indispensables aux futurs cadres de la nation et responsables de la société civile.


L'École polytechnique a ainsi pour objectif, au travers des formations qu’elle dispense, de développer l'audace, l'esprit entrepreneurial et le sens de l'intérêt général de ses élèves. En complément à sa devise « Pour la patrie, les sciences et la gloire », elle promeut les valeurs universelles d'excellence, d'intégrité, d'audace et d'ouverture au monde. C’est donc naturellement que l’X s’est impliquée dès 2005 dans les actions liées à l’égalité des chances dans l’éducation, à l’égalité femme/ homme, mais aussi à la gestion du handicap et de l’insertion sociale. Marquant l’importance de cette mission, elle s’est dotée d’un Pôle Diversité et Réussite (PDR) rattaché à la direction en charge de la Formation Humaine et Militaire avec trois objectifs :
- agir pour augmenter la diversité au sein de ses rangs (diversité sociale, de genre et de territoire) ;
- agir dans le cadre de sa responsabilité sociale et de territoire ;
- former les élèves polytechniciens pour en faire des managers et collaborateurs de la diversité, engagés et responsables.


LA QUESTION DU HANDICAP À L’X : ACCOMPAGNEMENT ET SENSIBILISATION
L’accueil et l’accompagnement des élèves et étudiants handicapés est une priorité pour L’École polytechnique de leur arrivée sur le campus jusqu’à leur insertion professionnelle (aide à la recherche de stages, accompagnement à la RQTH). La référente Handicap accompagne la mise en œuvre d’aménagements nécessaires à chaque situation dans l’organisation, le déroulement et l’accompagnement. De plus, afin de sensibiliser chacun à cette question, l’Ecole organise chaque année une journée de sensibilisation au handicap sur le thème handicap et performance. Avec des conférences, la pratiques du sport en situation de handicap, un repas à l’aveugle et une exposition sur le handicap dans les entreprises.


La force de l’Ecole polytechnique sur ces questions de diversité est l’engagement de ses élèves

De façon concrète, ce pôle constitué de 4 personnes très dynamiques conçoit et mène des projets très variés visant à accompagner des jeunes dans une démarche de progrès et d’ouverture. Dans le domaine de la diversité, les actions portent principalement sur l’accès aux f lières d’excellence. Dans le cadre des cordées de la réussite , l’X s’investit dans la cordée« Une Grande Ecole, Pourquoi Pas Moi (GEPPM) ? » qui consiste à accompagner des jeunes issus de lycées défavorisés du département de l’Essonne. Toutes les semaines, des X animent des séances de débats et d’échanges très variés avec ces lycéens, leur permettant de développer des savoir-faire et savoir-être indispensables à leur réussite. Les élèves polytechniciens peuvent également faire leur stage de Formation Humaine de première année en tant que soutien scolaire dans des collèges, lycées professionnels ou polyvalents, ainsi qu’en classe préparatoire proposés par l’Education nationale et situés dans des quartiers prioritaires de la ville (QPV) où les conditions sociales et économiques sont les plus difficiles. D’autres font leur stage civil dans des associations luttant contre le décrochage scolaire comme les Apprentis d’Auteuil et la Maison de la Réussite. Ainsi chaque année près de 160 élèves interviennent durant 6 mois directement au profit de jeunes défavorisés et constituent des exemples stimulants.

Accompagner 6 000 jeunes chaque année dans toute la France dans le cadre de la campagne X-Talents
Pour aller plus loin, l’X a développé toute une série d’actions de détection et d’accompagnement des talents, regroupées sous l’appellation X-Talents : des X retournent dans leur classe prépa pour sensibiliser et encourager les vocations. Lors de leur scolarité à l’X, ils ont la possibilité d’accompagner pendant 2 ans une quinzaine d’élèves méritants issus de catégories sociales défavorisées. Ces bénéficiaires de l’action X-internat sont logés sur le campus le week-end et les vacances scolaires et suivent un accompagnement renforcé en sciences, culture générale et sport. Enfin l’opération X-Sciences Camp organise des camps d’été pour près de 200 lycéens avec soutien en mathématiques et activités sportives pour des élèves de seconde, première et terminale. L’ascension du Mont-Blanc est même proposée à quelques lycéens en juillet.


SEXISME : TOLÉRANCE ZÉRO
Malgré une prise de conscience et des efforts portés depuis plusieurs années, force est de constater que le sexisme n’est pas encore éradiqué des campus étudiants et l’X n’échappe pas à la règle. Début 2017, suite à de multiples incidents signalés par d’anciennes élèves et qui sont inacceptables, j’ai demandé une enquête interne qui a débouché sur des sanctions ainsi que sur la formalisation d’un plan d’actions complet, à mener dans la durée. Une charte rappelant les bonnes pratiques a également été établie à l’attention des encadrants. Ce plan, dont une grande part consiste à mieux sensibiliser et responsabiliser les élèves dans leur comportement, a été présenté au conseil d’administration de juin 2017 et fera l’objet d’un reporting étroit. Il sera élargi à toutes les populations de l’établissement (personnels et étudiants). A noter que la cellule THEMIS participe à la sensibilisation des étudiants et que le rôle de référent égalité femme - homme a été réaff rmé dans l’organisation de l’établissement. L’effort doit désormais être mené dans la durée et tous les étudiants et personnels de l’institution sont concernés. Ainsi l’X se dote de moyens à la hauteur d’une menace sournoise qui ne doit en aucun cas être sous-estimée.


Encourager les jeunes filles à s’orienter vers les cursus scientifiques

Une attention particulière est portée aux étudiantes. Avec un taux de féminisation de moins de 20 % dans les filières scientifiques, la situation est loin d’être satisfaisante et l’X est directement concernée. Elle souhaite montrer aux lycéennes qu’elles sont bienvenues et légitimes pour des études scientifiques, et lever une forme d’autocensure. Cela passe par des conférences métiers, rencontres, expositions qui sont organisées à l’Ecole durant la semaine sur l’égalité femmes/hommes, mais aussi par des visites du campus spécialement pour des lycéennes. Le binet X-au féminin participe activement à de telles actions tout comme l’association des anciens élèves.


Témoignage d’Angélica X2016 en stage FH civil dans l’association la Main à la Pâte
« Ce stage a été formateur et passionnant pour moi. Il m'a permis de gagner en autonomie et en adaptabilité, et m'a également ouvert l'esprit sur certaines réalités sociales Je suis repartie avec le souvenir d’une évolution progressive des comportements des élèves qui, même si les séances ne se déroulaient pas toujours sans incident, avaient pour la plupart f ni par acquérir un certain goût pour les sciences. Ce travail varié m’a permis de beaucoup gagner en adaptabilité, mais aussi de pratiquer le travail d’équipe. J’ai également pu découvrir ce qu’était vraiment l’enseignement dans des classes difficiles – où certains élèves ont des problèmes de comportement et ne veulent pas participer – et à quel point le travail que fournissent les enseignants peut y être éprouvant. Motivée par le fait de participer à des projets concrets, j’ai aussi appris à motiver et impliquer en retour mes interlocuteurs pour atteindre des objectifs communs. »


Rester en cohérence avec l’ADN de l’Ecole polytechnique : la méritocratie républicaine

L’objectif de toutes ces actions n’est pas de se donner bonne conscience mais de réaff rmer que chacun a sa chance et, s’il en a les compétences, peut atteindre le plus haut niveau quelle que soit son origine sociale, culturelle ou son sexe. Une école aussi prestigieuse que l’X se doit d’être exemplaire et à la pointe de telles actions. Cela est d’autant plus nécessaire que notre société nourrit des attentes de plus en plus fortes envers ceux qui sont en responsabilité et que les X devront inévitablement maîtriser la dimension sociale et sociétale de leur engagement. Les élèves dans leur grande majorité s’y retrouvent. Ils ne désirent pas seulement une profession valorisante et intellectuellement stimulante, ils veulent aussi donner du sens à leur action et défendre des causes nobles pour lesquelles ils sont prêts à s’investir totalement. L’engagement social, environnemental, humanitaire est à leur programme et il est heureux de voir émerger durant leur scolarité des projets qui illustrent toute leur générosité. Nos futurs cadres et entrepreneurs savent qu’ils disposent des meilleurs atouts pour réussir et sont prêts à les mettre au prof t de causes nobles et cohérentes avec les valeurs que l’Ecole veille à leur transmettre. C’est une excellente nouvelle pour notre société de demain et elle ne peut que réjouir le directeur général que je suis.


François Bouchet, Directeur général de l’Ecole polytechnique

Après un début de carrière dans les missiles tactiques, François Bouchet a été directeur du programme PR4G, puis directeur technique de DGA Techniques aéronautiques, avant d’être directeur adjoint de l’ISAE. Il est directeur général de l’Ecole polytechnique depuis janvier 2017.

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.