Retour au numéro
Vue 56 fois
01 juin 2023

AGENTS DOUBLES

Difficile de donner une définition claire de la dualité. En remontant dans mes cours d’algèbre linéaire, « l’espace dual est d’un espace vectoriel est l’ensemble (l’espace) des formes linéaires sur cet espace… »


Un cas particulier essentiel en physique comme dans les télécommunications est celui de la complémentarité temps-fréquence et une transposition à l’aide de la transformée de Fourier, cauchemar des taupins.

Elle intervient également en géométrie avec la dualité entre polygones et leurs complémentaires, les sommets de l’un correspondant aux segments de l’autre et réciproquement. De manière amusante, cela trouve une application concrète en analyse fonctionnelle, lorsqu’on considère les actions à mener comme des boîtes reliées des entrées et sorties, ou lorsqu’on considère les entrées et sorties comme des boîtes reliées par des actions…

Dans ce numéro, nous avons choisi de nous intéresser à la dualité entre civil et militaire, comme si l’un était l’image de l’autre dans une forme de « transposition », de complémentarité : mêmes technologies, industries, compétences pour des usages à la fois civils et militaires.

Nombre de systèmes et services utilisés aujourd’hui ont une origine militaire : l’aéronautique, le spatial (encore l’espace !), les télécommunications, l’énergie nucléaire, la pyrotechnie, les équipements d’urgence, la chirurgie,… , ont été développées en dans un objectif d’armement.

Le « dualotype » en fin de magazine en propose une liste distrayante.
Réciproquement, nos sociétés évoluées ont connu depuis quelques décennies un développement technologique exponentiel qui a conduit à inventer de nouveaux services largement tirés par le numérique : songeons que les GAFAM ont une valorisation supérieure au PIB de tous les pays à l’exception des USA et de la Chine, et que leur investissement en R&D était en 2020 de plus de 150 Md$, à comparer au budget du ministère de l’enseignement et de la recherche et de l’innovation français (24 Md€).

Que les innovations aient eu une origine d’un côté ou de l’autre, il convient de veiller à ce que les équipements des forces restent au meilleur niveau technique, et qu’il y ait une version militarisée des principales technologies permettant d’assurer une supériorité opérationnelle. La nouvelle vision stratégique DGA le détaille avec force.
Ingénieurs de l’armement, nous sommes à la fois civils et militaires, et endossons le rôle de transposeurs d’un monde à l’autre. Intégrant la compréhension du besoin militaire, son ambition, mais aussi le pragmatisme industriel et technologique ; l’objectif des armées françaises mais aussi l’obligatoire coopération ; l’obéissance, l’uniforme, le commandement mais aussi le management, le leadership, les KPI ; l’efficacité, le dirigisme, l’organisation mais aussi la curiosité, et l’esprit startup.

C’est qu’en chacun de nous, cohabitent aussi ces deux personnalités, une civile et une militaire. Au moment de rejoindre le corps, nous avons – à quelques exceptions près – compris que nous rentrions dans l’état militaire et sa fameuse « grandeur et servitude ». Dans notre itinéraire, peut-être avons-nous connu des périodes d’ouverture, voire un passage plus définitif vers un environnement civil, et une autre facette de notre personnalité a pu se développer. La clef d’une croissance psychologique harmonieuse selon Carl Gustav Jung est de réussir à considérer que tout en nous est bon, que tout a une intention positive. Quelles seraient les intentions positives du moi militaire, ou du moi civil, qui sont en nous ? Plus encore, notre identité sera renforcée en apprenant à intégrer ces différentes facettes plutôt que les opposer, afin de les vivre pleinement :

Intégrer la loyauté, la magnanimité (voir grand), le sens du service et aussi le pragmatisme industriel et technologique ; vibrer en entendant « les clairons d’airain » d’une prise d’armes et verser des larmes devant la finesse de sentiments d’une pièce de piano de Robert Schumann.

Auteur

Rédacteur en chef du magazine des ingénieurs de l'Armement.
Coach professionnel certifié et accrédité "master practitioner" par l'EMCC.
Fondateur de Blue Work Partners SAS qui propose :<br>
- Formation au leadership
- Coaching de dirigeants
- Accompagnement d'équipes projets
X84, ENSTA, coach certifié IFOD,
Auteur du guide de survie du chef de projet (Dunod 2017).
#coaching #grandsprogrammes #DSI #conseil #startup #leadesrhip
Voir les 50 autres publications de l'auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.