Retour au numéro
Roy Lichtenstein
Vue 51 fois
02 juin 2022

QUE FAIRE DE SA FLAMME

Nous avons choisi de plonger dans la technique : celle des très fortes densités énergétiques, susceptibles d’être libérées en temps ultra-court.

Expression de la force par excellence, le « Boum » fascine et crée un sentiment de supériorité militaire, de toute puissance sur la nature et les êtres humains.


Alors que la poudre noire a dominé durant presque un millénaire, les chimistes du XIXe ont créé des compositions de plus en plus performantes : la nitroglycérine, découverte italienne stabilisée par Alfred Nobel en 1860 sous forme de dynamite et de plastic, et la nitrocellulose, découverte suisse synthétisée par l’ingénieur des Poudres Paul Vieille – la fameuse poudre sans fumée – en 1884. Les ingénieurs les ont ensuite mises en œuvre partout : dans les mines, les armes, la propulsion, avec une certaine perfection. Ainsi, quand je vais chasser le sanglier, j’utilise une cartouche 8x57 JRS fonctionnant à la poudre nitrocellulosique à peine différente du calibre militaire « Mauser » de l’armée Allemande de la Première Guerre Mondiale…

L’histoire ne s’arrête pourtant pas là. La course aux matériaux énergétiques est passée par l’hexogène, l’octogène et des molécules dont les plus récentes datent de 2012, mais aussi les propergols solides et liquides qui ont permis autant les déchaînements militaires que l’aventure spatiale. 

L’industrie associée à la pyrotechnie contribue à la souveraineté de notre pays, doit rester compétitive et innover tout en intégrant les contraintes particulières de sécurité et d’environnement. Les articles rassemblés en fournissent un panorama qui en montre la grande maturité et la haute qualité.

La puissance ou violence extérieure fait évidemment écho à la violence intérieure, celle qui est au cœur de toute personne. On peut en avoir la preuve en mesurant le succès des films dits d’action, ou celui des jeux vidéos les plus destructeurs, qui créent de véritables phénomènes d’addiction : dans Counter Strike, deux équipes s’affrontent pour perpétrer ou empêcher un acte terroriste, et on s’y assassine avec toutes sortes d’armes à feu. Dans GTA, littéralement « vol de voiture », on vit une action-aventure dans une ville fictive sur fond d’actes violents ou immoraux.

Cette violence intérieure, statistiquement et sémantiquement plutôt masculine, a besoin d’être reconnue en soi. Le terme est ambigu et on trouve dans les synonymes aussi bien ardeur, force, vigueur, que fureur, agression, rage... Elle est le moteur de nombre de nos actions. Michel-Ange ou le Caravage auraient-il pu faire preuve d’une si grande créativité sans être pris d’une exaltation violente, d’une violence créatrice ?

Cette violence intérieure mérite d’être portée à la conscience et valorisée si l’on veut ensuite pouvoir la canaliser et la transformer en action constructive, comme l’illustre le conte suivant : le bandit Angulimal se présenta devant Bouddha en menaçant de le tuer. Il lui dit : « Comme dernier vœu, j’aimerais que tu coupes cette branche », et le bandit la trancha d’un seul coup d’épée en riant. Ce à quoi Bouddha répondit : « maintenant, je te défie de la remettre et que la sève circule. » Le guerrier répliqua : « tu me demandes une chose impossible ! » Il lui dit : « tu te crois tout puissant quand tu détruis, mais quand il faut construire, soigner, faire pousser, tu te montres impuissant ! » 

C’est peut-être ce qui poussa Alfred Nobel à léguer son immense fortune à la fondation qui porte son nom et remet chaque année à des personnes illustres les cinq prix Nobel : de physiologie ou médecine, de physique, de chimie, de littérature et… de la paix. 

 

Auteur

Rédacteur en chef du magazine des ingénieurs de l'Armement.

Après une carrière ouverte qui l'a conduit à devenir coach professionnel, Jérôme de Dinechin a fondé Blue Work Partners SAS qui propose des diagnostics sur l'efficience de votre organisation, afin d'identifier des gisements de valeur ajoutée et les mettre au service de votre stratégie : diagnostic outillé puis programme d'accompagnement à construire ensemble...
X84, ENSTA, coach certifié IFOD en 2014. Il est l'auteur du guide de survie du chef de projet (Dunod 2017).
#coaching #grandsprogrammes #DSI #conseil #startup #leadesrhip Voir les 43 autres publications de l'auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.