Retour au numéro
Vue 7 fois
01 juin 2017

MOT DU PRÉSIDENT

Chers camarades, Notre traditionnelle Assemblée Générale Ordinaire s’est donc tenue le Mardi 21 mars 2017. Je vous suggère de lire l’excellent article qui suit du secrétaire général adjoint de la CAIA, Jocelyn ESCOURROU : vous en saurez beaucoup, voire vous saurez presque tout sur ce que notre camarade Laurent GIOVACHINI, vice-président du CGArm a dévoilé lors de son intervention. Toutefois, rien ne remplace l’échange direct et je fais partie de ceux qui sont « déçus » de la « faible » participation physique des IA à cette AGO mais aussi de ceux qui sont « heureux » que des jeunes camarades, en particulier des nouvellement entrés en service et même dans le corps, aient pu participer à cette AGO. Point d’amélioration pour 2018 : vous prévenir très tôt de la date de la prochaine AG de la CAIA.

Ayant été choisi par le ministre de la défense pour être membre du Conseil Général de l’Armement, j’ai participé à la première réunion de ce conseil renouvelé, sous la présidence du Ministre de la défense, M. Jean Yves LE DRIAN : de nombreux sujets intéressant directement les IA ont été abordés (amélioration du recrutement à la sortie de l’X, augmentation de l’effectif du corps des IA, calcul des soldes de pension pour ceux ayant été en poste à l’extérieur de la DGA, le nécessaire passage des IA à l’extérieur de la DGA sur au moins deux ans, ….) et des solutions concrètes aux problèmes ont été identifiées et doivent être mises en œuvre en coopération entre le CGArm et la DGA.

L’opération CAIA 50 : les préparatifs du cinquantième anniversaire du corps des ingénieurs de l’armement montent doucement en puissance : l’opuscule mettant en valeur le corps des IA (historique de la création du corps en 1968, les grandes figures et les grandes réalisations, enfin le corps dans le futur) ; le gala de 2018, l’exposition ; etc ….

Enfin, last but not least, dans cette période politique mouvementée, comment asseoir le corps des ingénieurs de l’armement auprès de nos nouveaux gouvernants : faire de la « publicité » pour le corps des IA ; placer des IA certes dans les cabinets ministériels, en particulier au ministère des armées mais voire aussi à l’Elysée et à Matignon ; faire perdurer la notoriété des IA comme corps de direction de la DGA, en particulier à sa tête, mais aussi comme de grande valeur ajoutée non seulement dans les administrations des ministères, bien au-delà du ministère des armées, mais aussi dans les organismes publics, parapublics ou privés intervenant dans l’un ou l‘autre des domaines de la souveraineté de la France.

Je vous souhaite bonne lecture de ce numéro du magazine des IA, en primeur au Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace au Bourget, dès le lundi 19 juin 2017.

Bien amicalement
IGA Philippe HERVE

Auteur

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.