Retour au numéro
Vue 31 fois
28 février 2022

PERSPECTIVES 2022

En tant que nouveau Président de la CAIA, je suis très heureux de pouvoir m’adresser à vous pour la première fois au sein de notre revue. Tout d’abord, je tiens à vous faire part de l’honneur que j’éprouve de me retrouver à la tête de notre Amicale, mais surtout de la responsabilité que je ressens désormais d’œuvrer pour le bien et le rayonnement de notre communauté. Je sais pouvoir compter sur notre conseil et, au-delà, sur nombre d’entre vous pour assumer cette importante mission. Qu’ils en soient d’ores et déjà remerciés !


L’année 2022 sera bien entendu très importante pour notre pays avec l’élection du futur Chef des Armées, responsable de la politique de défense et de sécurité de notre pays. A ce titre, la plupart d’entre nous, au service de l’Etat comme au sein de l’industrie, prendront une part active à la mise en œuvre de cette politique. Elle pourrait être également très importante pour les ingénieurs de l’armement avec le projet de réforme des corps techniques de l’Etat. A l’instant où je m’adresse à vous, le rapport demandé à ce sujet par le gouvernement auprès de la mission Berger – Guillou – Lavenir n’a pas été rendu public. Je formule ici un double vœu à propos des décisions qui seront prises à l’issue de sa publication. Tout d’abord, qu’elles permettent de pouvoir toujours attirer au sein de notre corps des ingénieurs de l’armement de qualité prêts à s’engager au service de l’Etat et de la Nation : ceci est essentiel pour maintenir le haut niveau de performance de notre écosystème de défense.

D’autre part, outre la contribution essentielle de notre communauté au profit de nos forces armées par le développement et la fourniture de leurs systèmes d’armes actuels et futurs, que ces décisions renforcent plus largement encore la contribution des ingénieurs de l’armement au profit de l’Etat. En effet, la stratégie à venir de ce dernier devra encore mieux intégrer les enjeux techniques, technologiques et industriels de plus en plus complexes auxquels il aura à faire face. Dans cette perspective, je suis convaincu que les ingénieurs de l’armement peuvent apporter à l’Etat leur concours dévoué et efficace. En effet, ces derniers peuvent offrir, comme le confirme le rapport Acacia, objet d’un article que vous trouverez dans cette revue, leur maitrise des grands projets complexes mais également de leurs grandes compétences techniques reconnues dans des domaines très variés tels que l’électronique, le numérique, les systèmes de systèmes, l’énergie… . Soyez assuré que notre association agira au mieux pour que ces deux vœux deviennent réalité !

L’année 2022 sera également importante et active pour notre communauté, avec le lancement de nouvelles initiatives visant notamment à mieux faire connaître le rôle et les capacités des ingénieurs de l’armement. A ce titre, notre magazine y prendra toute sa place. Je tiens tout d’abord à remercier son rédacteur en chef, Jérôme de Dinechin, ainsi que son comité de rédaction qui œuvre depuis de nombreuses années avec dévouement pour nous permettre de disposer d’un magazine de grande qualité présentant les réalisations de notre communauté dans le domaine de l’armement. Je remercie également les rédacteurs d’articles et nos sponsors de leur engagement pour faire de cette revue un outil important dans le rayonnement et la réflexion de notre communauté. 

Une réflexion est en cours de lancement sous la responsabilité de Louis Le Pivain avec le concours de Jérôme de Dinechin pour renforcer encore la qualité et la richesse de notre revue. Bien entendu, nous maintiendrons le cœur de notre magazine, à savoir son dossier thématique riche et ouvert. Nous réfléchirons sur sa présentation afin de le rendre encore plus clair et plus agréable à lire, et sur sa diffusion afin d’accroître son impact hors de notre communauté. Enfin, je souhaite que notre Amicale développe un pôle de réflexion afin d’apporter une plus importante contribution aux débats intéressant notre écosystème, mais également de nouvelles activités dont certaines pourront renforcer cette contribution. Notre magazine sera bien entendu l’outil majeur pour faire connaître le fruit de ces réflexions.

Dans l’attente de ces évolutions, je vous souhaite simplement de prendre un maximum de plaisir à la découverte de ce numéro 125 consacré aux drones, qu’ils soient terrestres, navals ou aériens et de ses nombreuses autres rubriques toujours aussi variées. 

Bonne lecture ! 

Olivier Martin, IGA

Auteur

Olivier Martin a débuté sa carrière en 1983 à la DGA notamment comme Directeur du programme Mesures du BEM Monge, puis responsable Allemagne, Italie, Pays-Bas, Scandinavie à la Délégation aux Relations Internationales.
En 1991, il rejoint Matra Défense comme Directeur des Opérations Internationales, puis responsable Business Development du secteur anti-surface, puis directeur des programmes anti-surface.
En 2003, il dirige l’entité Defence Electronics France d’EADS, puis la stratégie de l’entité DS SAS d’EADS.
En 2007, il rejoint MBDA en tant que Secrétaire Général du groupe.
En 2021, il crée la société de conseil ICARION Consulting dont il est le Président. Voir les 11 autres publications de l'auteur
Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.