Retour au numéro
Vue 63 fois
18 octobre 2021

L’ACADÉMIE DE L’EAU

Lors d’une réunion du comité du syndicat des eaux d’île de France (SEDIF) dans les locaux de la maison des X rue de Poitiers, je suis au premier rang, délégué titulaire représentant ma commune de Viroflay, membre du SEDIF via la communauté d’agglomération de Versailles grand parc. Le président André Santini est en face de moi, à moins de trois mètres, à la limite des règles sanitaires. A sa droite, le directeur général des services du SEDIF, Philippe Knusmann, anime les débats. Les points de l’ordre du jour se succèdent ; vers la fin, le rythme s’accélère pour terminer à l’heure - le président Santini y est sensible - les noms des volontaires pour divers comités sont notés à la volée : le comité des finances, le comité international, le comité d’audit. En dernier, arrive la recherche d’un représentant du SEDIF à l’Académie de l’eau ; intrigué je lève le doigt pour en savoir plus. Je n’ai pas le temps d’exprimer mon interrogation que mon nom est déjà noté… après tout voilà une bonne occasion de découvrir par moi-même la réponse à la question que je n’ai pas eu le temps de poser ... d’autant plus que quand je me renseigne auprès de Philippe Knusmann à la fin de la réunion, il m’avoue ne pas savoir précisément ce qu’il en est, maximum une ou deux réunions par an me dit-il ... il ne sait même pas où sont les locaux de cette Académie de l’eau. Eh bien voilà une belle occasion de découvrir l’inconnu !

 

Comité du SEDIF présidé par André Santini, maire d’Issy les Moulineaux

Finalement, la crise sanitaire interdisant les rencontres, c’est par internet que je découvre une Académie présidée par l’ancien ministre écologiste Brice Lalonde et noyautée par nos camarades des Ponts, avec des préoccupations environnementales qui sont de plus en plus prégnantes, bien dans la ligne des sujets qui sous-tendent l’action du SEDIF.

Pour ses 140 membres du collège des personnalités et ses 43 membres du collège des personnes morales, l’eau est le fluide vital du monde. Elle coule, baigne, dissout, conduit, féconde, tempère. C’est le principal constituant des plantes, des animaux, des humains. Tous les êtres vivants ont besoin de pluie, de fleuves, de lacs, de nappes. De l’eau, juste ce qu’il faut… Pas des déferlements ni des débordements dont il faut se prémunir... Non, de quoi boire, se laver, abreuver, irriguer, pêcher, nager, mais aussi décorer, transporter, turbiner, refroidir, produire, casser, évacuer… Attention ça commence déjà à faire beaucoup. L’humanité a-t-elle assez d’eau pour l’utiliser à tous ces usages sans l’altérer ? A-t-elle assez d’eau pour laisser sa part à la nature ? A-t-elle même assez d’eau pour désaltérer une partie d’elle-même dans les bidonvilles et les terres arides ? La moitié de la population mondiale n’a pas accès à une eau de bonne qualité ni à l’assainissement. Quelle injustice ! L’eau se charge des matériaux qu’elle rencontre et des substances que l’on y déverse. Tout finit à la mer. Sommes-nous certains que les produits rejetés dans l’eau n’ont pas d’incidence sur la santé ? L’imprégnation des milieux naturels par les polluants est devenue préoccupante. Il n’est plus tolérable que l’eau soit maltraitée, gaspillée, souillée. Chacun doit s’en sentir responsable. L’humanité a la chance d’habiter une planète à bonne distance du soleil où l’eau n’est pas totalement glace ni vapeur, mais d’abord délicieusement liquide. En réchauffant la surface de la Terre, comme si l’on se rapprochait du soleil, le changement climatique modifie le cycle de l’eau, augmente ici l’évaporation, crée là des pluies torrentielles, renforce les canicules et les ouragans. Comment à la fois le réduire et s’y adapter ? 

Tels sont les défis auxquels veut répondre l’Académie de l’Eau, une institution originale soucieuse d’améliorer la gestion des ressources et des usages de l’eau en France et dans le monde. L’Académie de l’eau est un centre indépendant de réflexion et de proposition qui réunit les meilleurs talents de nombreuses disciplines, chercheurs, professionnels de l’eau, entrepreneurs, diplomates, responsables d’administrations, spécialistes du développement, écologues, médecins, enseignants... 

 

      
Louis Le Pivain
Membre de l’Académie de Marine, Vice-président du GICAN, conseiller du commerce extérieur, dirigeant d’entreprise, maire-adjoint à Viroflay, délégué titulaire au syndicat des eaux d’Ile-de-France (SEDIF)
 

Auteur

IGA, Vice-président du GICAN
Membre de l’Academie de marine
Président de Kermenez SAS
Conseiller du commerce extérieur de la France
De 1978 à 1989 a travaillé pour DCN à Lorient, en Arabie et au Canada. 1997/99 Directeur au SGDSN chargé de la coordination interministérielle de l’intelligence économique et du soutien à l’export Président de Raidco Marine de 2006 à 2018 Voir les 10 Voir les autres publications de l’auteur(trice)

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.