Retour au numéro
Henri Ziegler, parrain de promotion
Vue 11 fois
28 mars 2022

LE BAPTÊME DE PROMOTION 2021

Il en est des corps d’Etat comme des familles. On y entre, on y est accueilli, et souvent une cérémonie ou une réunion de famille est nécessaire pour que cela devienne concret. Le corps des ingénieurs de l’armement n’échappe pas à la règle et c’est ainsi que le 23 novembre 2021, les IA venant de prendre leur premier poste, ont été reçus pour une cérémonie d’intégration, à l’instar d’un baptême. 


Honneur aux récipiendaires, ces jeunes ingénieurs dont nous avions fait la connaissance lors de la FAMIA 2021 : Lena Le Quellec, Alexandre Poirrier, Guillaume Russo, Jean-Baptiste Orsatelli, Auriane Cozic, Quentin Chevalier, Samuel Sirot, Louis Clavier, Eloi Littner, Rodolphe 

Grivet, Geoffrey Magda, Charles Cougoureux, Corentin Allair, Gaelle Troccaz, Antoine de Saint Julien, Vianney Choimet, Marc Alefsen de Boisredon d’Assier, Pierre Fontaine, Arnaud Busquet de Caumont, Malo Duchatel, Benoît Gallouedec, Florian Geoffré, Loïc Marquis. Leurs uniformes portent à présent avec fierté l’insigne de l’armement. 

Cette nouvelle promotion d’IA, parrainée par Didier Malet a choisi comme nom de promotion « Henri Ziegler », s’inscrivant ainsi dans la filiation d’un de leurs grands anciens. Ce dernier fut non seulement un ingénieur, mais aussi un résistant, chef d’état-major des forces françaises de l’intérieur. Ayant travaillé au sein de plusieurs cabinets ministériels, il marqua l’industrie aéronautique en devenant le premier administrateur gérant d’Airbus. Une façon pour nos jeunes camarades d’exprimer leur désir de servir l’intérêt général, que ce soit au sein de l’État ou plus généralement dans le secteur de l’armement. 

 

Henri Ziegler, 1906 -1998, fut un grand ingénieur, un grand résistant, et un grand industriel. Il développa Air France, présida Sud Aviation et la SNIAS, fonda et administra Airbus Industrie. Un parrain exceptionnel. 

Nous sommes doublement heureux que cette cérémonie ait pu se tenir. En effet, la crise sanitaire en a empêché la tenue en 2020, et cela n’a tenu qu’à un fil que la cérémonie soit autorisée en 2021. Le CGARM et la DRH de la DGA avaient combiné la tenue de cette cérémonie avec une semaine de rattrapage de visites au titre d’une FAMIA 2021 où tout avait dû se dérouler en distanciel, sans aucune visite. Nos IA ont ainsi pu aller à l’Ile Longue et Brest, à Bruz, au CEA (direction des applications militaires) et à la direction du renseignement militaire. Surtout, une semaine qui a pu créer cet esprit de corps et de promotion que nous souhaitions leur insuffler. 

Et pour clôturer cette journée de baptême et surtout marquer la fin de la FAMIA, le CGARM avait convié les FAMIA 2020 et 2021 à se retrouver autour d’un pot convivial dans les jardins de l’Ecole militaire. 

Autant d’événements riches en symboles, et marquant un peu plus l’accueil dans la grande famille des ingénieurs de l’armement. 

Auteurs

Articles liés par des tags

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.