Retour au numéro
Les outils de l'ergonomie
Vue 45 fois
12 mars 2024

VERS L’OPÉRATEUR SUPERVISEUR

Publié par Christophe Ramaen et Laurence Kujawa | N° 131 - FACTEUR HUMAIN

La conception centrée utilisateur est intégrée dans le processus de conception de Nexter / KNDS depuis plus de 60 ans. Aujourd’hui, nous faisons évoluer nos pratiques pour relever les défis en matière d’intégration de technologies innovantes impactant les futures Interactions et Interfaces Humains-Systèmes (IHS) dans les systèmes militaires terrestres de demain.


Le facteur humain, une compétence ancrée chez Nexter / KNDS

Depuis les années 1960, Nexter / KNDS, a mis l’accent sur la prise en compte des besoins utilisateurs dans la conception des systèmes militaires. En abordant dans un premier temps les aspects physiques et physiologiques de l’humain, les travaux menés se sont tout d’abord axés sur la conception des sièges de véhicules blindés. Depuis les années 1990, Nexter / KNDS s’est doté de compétences en ergonomie cognitive afin d’appréhender l’humain dans toute sa complexité, qu’elle soit physique, biomécanique, psychologique ou cognitive.

Pour positionner l’humain au cœur de la conception de ses systèmes, Nexter / KNDS associe à son processus d’ingénierie la démarche de conception centrée utilisateur spécifiée dans la norme ISO 9241210 : des outils et méthodes spécifiques permettant d’intégrer les futurs utilisateurs dès l’amont du projet.

Le rôle des ergonomes, spécialistes Facteur Humain

Tout au long du cycle de conception, les spécialistes facteur humain de Nexter / KNDS garantissent la bonne prise en compte des besoins utilisateurs. Ils ont un rôle de médiation entre le monde de l’ingénieur, le monde des opérationnels et le client étatique. Ils sont porteurs des données scientifiques relatives à l’humain. Ils sont les garants de la bonne adéquation des systèmes conçus aux besoins opérationnels et ont pour mission de partager aux équipes d’architecture la connaissance de l’activité réelle en milieu opérationnel. Pour cela, l’interaction entre l’ergonome et les futurs utilisateurs des matériels est fondamentale.

Dès les phases de choix et de spécification des concepts, les spécialistes facteur humain de Nexter / KNDS favorisent la conception collaborative avec les futurs utilisateurs par l’utilisation d’outils comme : - ONOTECH, un outil de virtualité augmentée permettant de converger sur l’ergonomie des postes opérateurs en matière de positionnement et d’accessibilité physique et visuelle des équipements.

- Les maquettes échelle 1 permettant de vérifier les premières orientations en matière d’architecture biomécanique des postes opérateurs.

- Les maquettes IHM, un outil d’aide à la spécification des interfaces humain-machine permettant de valider les principes graphiques, les allocations fonctionnelles et les architectures IHM pressenties.

- La plateforme d’évaluation des usages, un outil support des tests utilisateurs menés sur les maquettes IHM et les maquettes échelle 1. Cet outil permet de recueillir des données quantitatives et qualitatives par la collecte d’éléments divers tels que les comportements observés, les échanges verbaux ou les stratégies oculaires des futurs utilisateurs.

L’humain au cœur de la conception

Une évolution nécessaire de la conception centrée utilisateur

L’introduction en contexte opérationnel militaire de nouveaux besoins capacitaires et d’innovations technologiques issues des champs de l’IA et de la robotique va entraîner des mutations profondes. Les principes de la conception centrée utilisateurs doivent être appliqués dès les phases amont de prospection des futurs programmes afin, d’une part de garantir l’optimisation de la performance du couple humain-système et d’autre part, de favoriser l’acceptation, par les futurs utilisateurs, de ces évolutions.

Les travaux menés actuellement par les spécialistes facteur humain de Nexter / KNDS ont pour objectif de préparer ces évolutions pressenties pour les systèmes blindés du futur dans lesquelles « l’opérateur-acteur » deviendra progressivement un « opérateur-superviseur ».

L’ « opérateur-acteur » deviendra progressivement un « opérateur-superviseur »

C’est bien la difficulté que doit anticiper l’expertise en ergonomie / facteur humain : comment intégrer des utilisateurs actuels dans la conception de ces futurs systèmes, alors même qu’ils ne connaissent pas leur future activité et qu’ils ont des difficultés à se projeter sur l’usage qu’ils feront des futures technologies ?

L’approche classique en ergonomie de conception ne suffit plus. Nexter / KNDS cherche donc à se doter d’une nouvelle méthodologie de conception ergonomique applicable en ergonomie prospective, qui vise à anticiper les retombées de l’IA et de la robotique sur l’activité des opérationnels dans le secteur défense.

Nous avançons sur trois axes majeurs de recherche :
1/ Mesurer la qualité de projection des utilisateurs dans une activité future probable.
2/ Examiner la relation entre la qualité de projection et la créativité des solutions de conception produites.
3/ Proposer une méthodologie pour structurer l’anticipation des usages en conception innovante.

Aujourd’hui, tout semble montrer que l’humain restera un acteur principal dans cette course à la technologie. Ses activités seront transformées, ses habitudes seront modifiées, ses outils de travail seront profondément remaniés, mais il restera un élément décisionnaire majeur.

Pour les experts du facteur humain, il faudra faire en sorte que l’introduction des technologies émergentes ne se fasse pas aux dépens de la performance et de la sécurité des opérateurs. Des thématiques nouvelles à prendre en compte comme :
- S’assurer de maintenir l’humain dans les prises de décision aidées par l’IA, notamment en matière de commandement,

- Identifier le rôle des utilisateurs dans les nouvelles activités de supervision, induites par le développement de l’autonomie des systèmes,

- Identifier les processus cognitifs mis en jeu dans le traitement d’un grand volume d’informations,

- Chercher à prédire et estimer la charge de travail (physique et cognitive) des utilisateurs dans leurs futures activités, afin de s’assurer de leur capacité à réaliser leurs missions avec efficacité.

 

Photo de l auteur
Christophe Ramaen, ICETA Nexter

Après avoir occupé plusieurs fonctions techniques, de management et de stratégie dans le domaine Terrestre à la DGA, Christophe Ramaen est désormais Directeur de l’Ingénierie et de l’Innovation de Nexter Société de KNDS.

Photo de l auteur
Laurence Kujawa, Experte Internationale en Ergonomie

 

Titulaire d’un DESS en Ergonomie et processus cognitifs complexes, Laurence Kujawa est, depuis 30 ans, responsable chez Nexter / KNDS de la bonne prise en compte du facteur humain dans les programmes de conception de systèmes militaires. À ce titre, elle étudie notamment l’intégration des nouvelles technologies et de nouveaux modes d’interaction humain- machine dans les futurs systèmes.

 

Auteurs

Christophe Ramaen
Laurence Kujawa

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.