Retour au numéro
Vue 118 fois
28 octobre 2023

UNE NOUVELLE ACADÉMIE DÉDIÉE AU SPATIAL DE DÉFENSE

En juin 2023 était créée l'Académie spatiale de défense (ASD) par le Commandement de l'Espace (CDE), l'Ecole de l'Air et de l'Espace (EAE) et l'ISAE-SUPAERO, soutenu par la DGA. Expert du ministère des Armées pour le domaine, l’ASD permet de dispenser des formations ciblées, de haut niveau, diplômantes et reconnues, sur le champ du spatial de défense. Le premier séminaire de l’Académie se tiendra fin 2023 à Salon-de-Provence et Toulouse.


Le secteur spatial connaît une profonde mutation. Le renouveau de l’exploration spatiale habitée, le développement du NewSpace et le renforcement des ambitions portées par les puissances spatiales dessinent un paysage contrasté, en évolution rapide. Source d’opportunités émergentes, creuset de nouveaux enjeux économiques et stratégiques, l’espace est aussi devenu le théâtre de risques et de menaces inédits, et le lieu de rivalité et de confrontation potentielles.

Face à ces nouveaux enjeux, le ministère des Armées élaborait en 2019 sa stratégie spatiale de défense. Pour mettre en œuvre l’ambition qu’elle porte, il est apparu fondamental de constituer une filière d’expertise dédiée au domaine. C’est dans cette optique qu’a été créée l’Académie spatiale de défense, qui propose les formations disponibles au sein du ministère des Armées et met à profit les synergies entre elles. Ouverte aux partenaires interministériels et étrangers, ainsi qu’aux acteurs publics et industriels du secteur, elle couvre aussi bien les volets académique qu’opérationnel, grâce à la complémentarité naturelle des trois entités fondatrices : compétences scientifiques et technologiques pour l’ISAE-SUPAERO, compétences scientifiques et militaires pour l’EAE, maîtrise des opérations spatiales pour le CFOSM. Fin 2023, le premier séminaire de l’ASD sera organisé à Salon-de-Provence et Toulouse. Il présentera une synthèse holistique des défis à relever dans les domaines technologiques, militaires et opérations spatiales.

L’ISAE-SUPAERO développe depuis 50 ans des formations dans le domaine spatial. Notre offre sur ce champ, la plus large d’Europe, couvre toutes les compétences technologiques recensées par le CNES. L’Institut contribue par ailleurs à la réflexion prospective sur les évolutions du secteur via sa chaire « Concepts spatiaux avancés » co-portée par Airbus et Ariane Group. La création de l’ASD, dans un contexte marqué par des ruptures technologiques majeures, procède de ce même esprit pionnier : c’est avec fierté que nous lui apportons notre expérience en matière de formation d’ingénieurs civils et militaires.

 

La création de l’Académie Spatiale de Défense 
Le ministère s’est doté d’une Stratégie Spatiale de Défense en 2020 visant à renforcer ses moyens de surveillance et à se doter de capacités d’autodéfense dans l’espace. Cela a donné lieu à la création du Commandement de l’Espace et au changement de périmètre (et de nom) de l’Armée de l’Air et de l’Ecole de l’Air. Ces deux acteurs et l’ISAE Supaéro ont signé un protocole lors du dernier salon du Bourget pour créer le pilier formation de cette stratégie, l’Académie Spatiale de Défense, la stratégie ne pouvant se réaliser sans personnel compétent. L’ASD dispensera des formations ciblées, de haut niveau, diplômantes et reconnues, allant de stages courts d’adaptation à l’emploi aux formations des grandes écoles d’ingénieurs sous tutelle du ministère, concourant à la génération de l’expertise. Véritable lieu de rencontre et de brassage des cultures, elle accueillera les autres parties prenantes du domaines françaises (ONERA, CNES, industriels) et étrangères. L’ISAE-SUPAERO apportera les compétences scientifiques et technologiques, l’Ecole de l’Air et de l’Espace des compétences scientifiques et militaires, et le Commandement de l’Espace la dimension opérationnelle.

Auteur

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.